Magazine


© Moonbot Studios
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 15/09/2014
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction
Magazine » Air du temps

Amneville : esprit, es-tu là ?

Des objets auraient volé tout seuls dans un pavillon d’Amneville en ce 20 août 2014, pour venir se fracasser sur le sol ou contre les murs. Difficile de savoir ce qui s’est réellement passé. Et même si, dans ce cas précis, l’explication semble s’avérer parfaitement rationnelle, la littérature compte nombre de ces témoignages qui, eux, demeurent inexpliqués. Deux experts réagissent pour l’INREES.

Le mercredi 20 août 2014, à Amneville en Moselle, « les meubles, les bibelots, les appareils d’électroménager ont commencé à tomber, à voler, à se fracasser au sol ou dans les vitres sans aucune explication », rapportent les journalistes de France 3 qui ont filmé les dégâts. Que se passe-t-il ? « Pendant tout l'après-midi, les objets de la maison de M. et Mme Hachette, un couple de sexagénaires retraités, se seraient mis à tomber tout seuls », informe une journaliste du Point. Habitant la maison depuis 14 ans, Dominique Hachette ne comprend pas. « Je remettais les trucs en place. Ca repart, ça tombe. Après c’est plus compréhensible. Ma femme pleurait, le petiot ne savait plus où il habitait, moi encore pire ». La famille, les voisins et même un élu local sont appelés pour constater l’événement. « J'entendais des « bam », ça tombait à gauche, ça tombait à droite, ça tombait partout », détaille Pierre Rudoni, un beau-frère. « Je constatais le désordre, et c'est à ce moment-là que j'ai entendu un « boum » et j'ai vu la statue tomber, qui est très lourde », ajoute Armindo Dos Santos, adjoint à l'urbanisme d'Amnéville.

L’explication de ce qui s’est passé à Amneville en ce 20 août pourrait finalement être rationnelle. Cependant, la littérature abonde de témoignages de tels phénomènes qui, eux, demeurent bien inexpliqués. Que penser d’incidents parfois rapportés d’objets qui, mystérieusement, se mettent à bouger tout seuls et avec force ? « Chaque cas est différent et il n’y a qu’à partir du moment où l’on a été directement en lien avec le cas que l’on peut éventuellement émettre des hypothèses », rappelle Paul-Louis Rabeyron, psychiatre, membre de l’IMI – l’Institut Métapsychique International. Deux spécialistes réagissent pour l’INREES.

Père Brune – prêtre catholique, auteur de Les morts nous parlent
« J’ai des amis prêtres qui attestent avoir vu, au cours de séances d’exorcisme, des objets se déplacer de manière inexpliquée. Il y a un certain nombre de gens qui appellent des exorcistes pour ce genre de situation
(NDL : aujourd’hui chaque diocèse, 92 en France, compte un exorciste) . Il y a aussi un phénomène relativement voisin qui est celui des apports : un objet disparaît quelque part et apparaît ailleurs. J’ai assisté personnellement à une telle apparition. C’était au Mexique, on était dans une belle maison et voilà que par hasard je lève les yeux vers un coin de la pièce. Là, j’ai vu apparaître un objet métallique déjà en pleine projection et qui est tombé un peu plus loin. C’était une vieille pièce de monnaie qui n’avait plus cours. Ce qu’on dénomme alors « Poltergeist » - déplacement, apparition ou disparition d’objets - est souvent déclenché par des phénomènes de possession. C’est lorsqu’une force maléfique vient hanter et posséder quelqu’un. Ils peuvent aussi être provoqués par des défunts qui se manifestent - souvent lorsqu’ils ne sont pas satisfaits de quelque chose. Nous n'avons aucune idée de comment ils font cela. Bien entendu, cela passe par des lois physiques puisque des objets bien réels sont déplacés. Quelle est la force derrière qui met tout cela en action ? Nous n’avons pas les moyens d’étudier ce phénomène scientifiquement. Nous ne pouvons que constater son effet ».

Alain de Luzan – fondateur de l’institut Géobios et de l’Ecole française de géobiologie, auteur de Votre santé en lieu sûr
« Je n’ai jamais été sollicité pour des questions d’objets qui se déplacent tout seuls. Les personnes confrontées à cette difficulté pensent davantage à appeler un exorciste qu’un géobiologue. En revanche, on m’appelle fréquemment pour des présences d’esprits invisibles. Dans près d’un un cas sur dix, je me retrouve confronté à des « présences », familiales ou non, amicales ou non. Mes clients témoignent parfois avoir l’impression de rentrer comme dans une toile d’araignée, de ressentir un contact, un frôlement furtif, voire même un coup douloureux porté à l'estomac. Ces personnes entendent aussi des bruits, tels un plancher ou un meuble qui craque. D’autres m’appellent pour des odeurs qu’ils traversent en marchant sans aucune cause apparente. J’ai également été confronté à un esprit frappeur qui se manifestait par des coups sourds contre les murs d’une pièce. Quelques clients m’ont rapporté que la couverture de leur lit glissait toute seule, ou qu’ils voient des esprits de défunts.
Ceci ne me surprend pas, car lorsque je règle mon antenne de Lecher sur une longueur particulière (4,2), je détecte en effet la présence de formes humaines ou d’animaux défunts. Le père du spiritisme Allen Kardec, mondialement connu, disait que lorsqu’une personne décède, son « périsprit », ou véhicule de son esprit, survit après sa mort. Ce périsprit possède une masse et serait capable de faire bouger des objets légers. En conséquence, il est facile de concevoir que des esprits de défunts ou même d’animaux dans un lieu puissent à l’occasion interagir avec notre monde physique. J’ai également observé de nombreuses « cohabitations » : une sorte de modus vivendi entre des personnes physiques et les esprits de défunts qui occupaient le lieu auparavant, avant de disparaître. C’est fréquent et cela ne pose généralement pas de problème particulier.
En revanche, je ne pense pas que les phénomènes d'objets qui volent soient liés à des failles telluriques – c’est-à-dire à des forces énergétiques émanant des profondeurs du sous-sol. Les séismes peuvent bien sûr déplacer des objets ponctuellement. Mais s’il s’agissait d’une force géobiologique, l’impact serait permanent. Or, dans le cas des objets qui se déplacent, il s’agit de phénomènes très ponctuels et très dynamiques. Cela me semble relever du paranormal ».


NOS SUGGESTIONSArticles