Magazine


© Dmytro Tolokonov
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 12/03/2015

A RETROUVER DANS

Inexploré n°23

Jouez avec votre esprit

LE LIVRE À LIRE

Ces armes qui nous ont tués

Sylvie Nach
Editions Quintessence
Magazine » Enquêtes

Blessures de nos vies antérieures

De nos existences passées nous ne conserverions non seulement des mémoires mais aussi des objets... Telle est la surprenante hypothèse développée par la thérapeute Sylvie Nach.

Bien qu’il soit ostéopathe et acupuncteur, Dominique Barthélémy n’arrive pas à se débarrasser d’une douleur à la hanche. Il a tout essayé, rien n’y fait. Ayant entendu parler de Sylvie Nach et de son travail de déprogrammation des mémoires de nos vies passées, il tente le tout pour le tout. Ce qu’elle lui annonce est déconcertant : « Apparemment j’avais un certain nombre de flèches et de javelots plantés dans le bas du dos. Elle les a déprogrammés. En l’espace de 4 ou 5 jours, la douleur a pratiquement disparu. Depuis, elle n’est plus jamais revenue alors que cela faisait plus de 5 ans que j’en souffrais », atteste l’ostéopathe.

Des vies passées, des armes, de la déprogrammation… Comment comprendre cela ? « Nous sommes construits comme des poupées russes. Dans et autour de notre corps physique se trouvent d’autres corps énergétiques emboîtés les uns dans les autres. Et certains de ces corps peuvent être marqués par des mémoires de nos vies antérieures », explique Sylvie Nach. ...

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles