Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 16/05/2012
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction
Magazine » Air du temps

Quand le Festival de Cannes choisit... l'extraordinaire

Depuis deux ans, le Festival de Cannes, qui est devenu l'un des événement les plus médiatisés au monde, ne cesse de surprendre par ses choix. Qu'en sera-t-il cette année ? Retour sur les deux dernières Palme d'Or qui soufflent encore un vent d'extraordinaire sur la croisette.

Comment comprendre la nature, la grâce et toutes les choses mystérieuses qui nous entourent et qui font de la vie une énigme ? Les deux dernières Palmes d'Or, parfois incomprises, ont malgré tout marqué le public et le monde du cinéma par leurs profondeurs existentielles.

Vies antérieures


En 2010, le jury décernait la récompense suprême au film Oncle Boonmee. Marqué par des apparitions magiques, des fantômes et des souvenirs de vies antérieures, le long-métrage d'Apichatpong Weerasethakul imposait une nouvelle thématique sur la croisette : la réincarnation. « L’idée de réincarnation était déjà présente dans mes films précédents. Cette fois, c’est, de manière évidente, inspiré d’un homme qui peut convoquer ses différentes existences... » confiait le réalisateur.

Oncle Boonmee est l'adaptation d'un ouvrage titré A Man who can recall his past lives qui raconte l’histoire vraie de cet homme, venu trouver un moine dans un temple du nord-est de la Thaïlande, et lui avait raconté que lorsqu’il entrait en méditation, il pouvait faire revenir ses existences passées.



Hymne à la vie


En 2011, le jury poursuivait sur sa lignée en attribuant la Palme d'Or au film de Terrence Malick The Tree of Life (L'Arbre de la vie). Une épopée cosmique, construite comme un hymne à la vie, un regard croisé sur la genèse de l'humanité et la jeunesse difficile d'un garçon des années 1950. Une idée qui avait trotté dans la tête du réalisateur depuis plus de 40 ans et qui soulève de nombreuses questions existentielles.



Depuis l'existence du Festival, jamais deux films autant consacrés à l'extraordinaire n'avaient été récompensés deux années de suite. Le monde est-il en train de changer ? L'extraordinaire s'invitera-t-il une nouvelle fois cette année au programme du Festival de Cannes ? Réponse dans une quinzaine de jours.


NOS SUGGESTIONSArticles