Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 19/06/2013
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction

LE LIVRE À LIRE

S’éveiller en rêvant

Stephen Laberge
Editions Almora
Magazine » Bonnes feuilles

Colorer notre vie
grâce au rêve lucide

Vous êtes-vous déjà levés le cœur joyeux au sortir d’un beau rêve, avec le sentiment que cette jolie énergie illuminerait votre journée ? Et si nous pouvions choisir d’agir sur nos rêves afin de renouveler ces expériences ? Stephen Laberge dans « S’éveiller en rêvant » nous apprend à manier nos rêves afin qu’ils viennent enrichir notre vie éveillée.

C’est un lieu commun en même temps qu’une évidence indéniable que d’affirmer que la vie est courte. Et le fait que nous passions entre un quart et la moitié de notre vie à dormir n’arrange rien. Pour la plupart d’entre nous, nous sommes des somnambules dans nos rêves nocturnes. Nous dormons, inconscients, et nous passons à côté de milliers d’opportunités d’être pleinement conscients et vivants. Vous assoupir dans vos rêves nocturnes est-il le meilleur usage que vous pouvez faire de votre courte vie ? Vous passez à côté d’une partie du temps limité durant lequel vous pouvez être vivant, mais aussi durant lequel vous pouvez jouir d’aventures et de prises de conscience qui pourraient enrichir vos vies. En vous éveillant dans vos rêves, vous ajouterez à votre expérience de la vie, et si vous faites usage de ces heures de lucidité pour expérimenter et exercer votre esprit, vous pouvez alors apprécier davantage vos heures passées dans l’état de veille. (...)

De l’état de rêve lucide, nous pouvons ramener dans l’état de veille diverses formes de connaissance, mais aussi des états émotionnels. Lorsque nous nous réveillons d’un merveilleux rêve lucide en riant et en nous réjouissant, il n’est pas surprenant de constater que notre humeur de l’état de veille a été illuminée par des sentiments de joie. Le premier rêve lucide d’une jeune femme, obtenu après la lecture d’un article sur le rêve lucide, en fournit un excellent exemple. Après avoir pris conscience qu’elle était en train de rêver, elle « essaya de se souvenir des conseils qu’elle avait lus dans l’article », mais la seule chose dont elle se souvint et qui n’avait rien à voir avec l’article était « expérience ultime ». Elle se sentit transportée par « une sensation merveilleuse de fusion et de dissolution dans les couleurs et la lumière » qui « culmina en un orgasme total ». Elle eut ensuite l’impression de flotter gentiment vers l’état de veille et fut imprégnée d’un sentiment de joie pétillante qui subsista plus d’une semaine. Cette importation d’émotion et de sentiments positifs dans l’état de veille est un aspect important du rêve lucide. Les rêves, que nous nous en souvenions ou pas, colorent bien souvent notre humeur au réveil, parfois pour une part significative de la journée. Tout comme les répercussions négatives des mauvais rêves peuvent vous donner l’impression de vous être levé du mauvais pied, les éléments positifs d’un rêve peuvent vous procurer une élévation émotionnelle qui vous aide à commencer la journée avec confiance et énergie. Ceci est encore plus vrai des rêves lucides qui sont source d’inspiration. (...)

En quoi la fraicheur et la richesse de votre expérience ordinaire de l’état de veille a-t-elle un rapport avec l’expérience du rêve lucide ?

La majorité des aspects qui caractérisent votre expérience de l’état de veille caractérisent également l’état de rêve. Si vous étiez en train de rêver, vous expérimenteriez un monde multi sensoriel aussi riche et apparemment aussi réel que le monde que vous êtes en train d’expérimenter maintenant. Vous verriez, entendriez, sentiriez, goûteriez, penseriez, et seriez tel que vous êtes maintenant. La différence cardinale réside dans le fait que le monde multi sensoriel que vous expérimentez lorsque vous rêvez est d’origine interne plutôt que qu’externe. Dans l’état de veille, la majorité de ce que vous percevez correspond à des individus, des objets et des évènements qui existent vraiment dans le monde extérieur. Parce que ces objets de perception dans l’état de veille existent en fait indépendamment de votre esprit, ils demeurent relativement stables. Par exemple, vous pouvez lire et regarder cette phrase, fermer le livre quelques instants, l’ouvrir à nouveau à la même page, et vous verrez la même phrase. Mais comme vous le verrez dans le chapitre deux, la même chose n’est pas vraie dans l’état de rêve. Parce qu’il n’y a pas de source stable de stimulation à partir de laquelle construire le monde de votre expérience, les rêves sont beaucoup plus changeants que ne l’est le monde physique.

Si vous étiez dans un rêve lucide, votre expérience du monde serait encore plus différente de celle de l’état de veille. Tout d’abord, vous sauriez que tout ce que vous vivez est un rêve, et à cause de cela le monde environnant aurait une tendance à se réorganiser et à se transformer de manière plus prononcée que dans les rêves ordinaires. Des choses impossibles pourraient se produire, et la scène onirique elle-même, plutôt que de disparaître à partir de l’instant où vous prendriez conscience de son « irréalité », deviendrait au contraire plus claire et brillante jusqu’à ce que vous soyez abasourdi d’émerveillement. En étant totalement lucide, vous réaliseriez que le monde onirique dans sa totalité existe dans votre esprit, et cette prise de conscience s’accompagnerait d’un sentiment exaltant de liberté. Rien d’externe ne pourrait contraindre votre expérience, ni lois sociales, ni lois physiques ; vous pourriez faire tout ce que vous seriez en mesure de concevoir, tout ce que vous croiriez pour voir faire. (...)

En cultivant la conscience de vos rêves et la conscience dans vos rêves et en apprenant à utiliser votre tapis volant, vous pouvez amener plus de conscience et plus de vie... dans votre vie. Durant ce processus, vous vous réjouirez davantage de vos voyages oniriques nocturnes et vous approfondirez votre compréhension de vous-même. En vous éveillant dans vos rêves, vous pouvez vous éveiller à la vie.


NOS SUGGESTIONSArticles