Magazine


© Illustration / Rencontre du 3e type
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 19/07/2012
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction
Magazine » Air du temps

L'homme doit-il se préparer
au contact extraterrestre ?

Que se passera-t-il lorsque nous serons confronté au contact avec une éventuelle civilisation extraterrestre ? Une célèbre physicienne britannique lance le débat et évoque la nécessité de mettre en place un protocole de contact.

Au cours du Forum Euroscience, qui s’est déroulé à Dublin du 11 au 15 juillet, une célèbre physicienne britannique a évoqué la nécessité, pour les gouvernements, de mettre au point un protocole de contact avec une éventuelle civilisation extraterrestre. Un contact qu’elle estime possible dans le siècle à venir.

« Si nous suspectons la présence d’une vie intelligente quelque part, nous ferons-nous connaître d’elle ou pas ? Il existe d’intéressantes questions, comme : qui avertir en premier ? La Presse, le Premier ministre, le Pape… ? Nous devrions commencer à y penser maintenant ». C'est ce qu'a déclaré la physicienne Jocelyn Bell Burnell, de l’Université d’Oxford, au cours de l’Euroscience Open Forum (ESOF) qui s’est tenu cette année à Dublin en Irlande. Une manifestation organisée par Euroscience, l'Association Européenne pour la Promotion de la Science et de la Technologie.

Alors que les chercheurs restent encore divisés sur la question de l'existence d'extraterrestre et la possibilité de les contacter, cette scientifique elle est beaucoup plus confiante. « Je suspecte que nous allons avoir des signes d’une vie ailleurs, peut-être même d’une vie intelligente, durant le siècle qui vient », a t-elle estimé reconnaissant que ce ne sera toutefois surement pas dans les années qui viennent. « [Cependant,] rien ne peut voyager plus vite que la vitesse de la lumière. Donc, nous parlons probablement de ‘conversations’ qui prendront 50 ou 100 ans aller », a t-elle ainsi précisé.

Une étude menée par la Royal Society auprès de 2.000 adultes britanniques avait montré que 44% d’entre eux croient à l’existence d’une vie extraterrestre, et qu’un tiers estime qu’il faudrait la rechercher activement pour entrer en contact avec. En décembre dernier, d'ailleurs, l'Institut SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) a annoncé que son programme de recherche de vie extraterrestre allait bientôt reprendre après avoir été suspendu pendant plusieurs mois. Une reprise devenue possible grâce à plus de 200.000 dollars de dons faits en ligne et ajoutés à un fonds financé par l'U.S. Air Force.

Lire la suite de l'article sur Maxisciences


Mots-clés associés :

NOS SUGGESTIONSArticles