Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 05/11/2012
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction
Magazine » Air du temps

Des fruits et des légumes pour notre bien-être

Une étude britannique révèle que la consommation de plusieurs fruits et légumes par jour est bonne pour notre santé physique et mentale ! Une bonne raison de revoir la composition de nos menus !

Si l'on sait que consommer au moins 5 portions de fruits et légumes aide à lutter contre de nombreuses maladies, peu d'études scientifiques s'étaient intéressées aux relations entre alimentation, bien-être et santé mentale. Avec un résultat étonnant: pour une sensation de bien-être et une bonne santé mentale, ce n'est pas 5 mais plutôt 7 à 8 portions (une portion est de 80 grammes) de fruits et légumes quotidiennes qui seraient recommandées.

L'étude britannique, menée par des chercheurs de l'université de Warwick, a porté sur près de 80.000 personnes choisies au hasard. L'analyse de plusieurs études réalisées en Grande-Bretagne a nécessité l'emploi de méthodes mathématiques et statistiques pour traduire les réponses faites par les sondés à un questionnaire très détaillé sur leurs habitudes alimentaires, leur état de santé, leur sensation de bien-être ou de déprime, etc. (en tout sept critères et tests).

À tous les âges


Et, au chapitre de la sensation de bien-être et de la santé mentale, est apparue une corrélation forte avec la quantité consommée de fruits et légumes, quels que soient les autres éléments, démographiques, sociaux ou économiques.
« L'effet statistique des fruits et légumes a été une surprise, raconte le Pr Sarah Steward Brown, de l'université de Warwick, l'une des auteurs de l'étude. Le régime alimentaire est très peu pris en compte par les recherches sur le bien-être. » Et de souligner que ces résultats ne sont qu'une piste, sérieuse, de recherche et que d'autres études doivent être menées pour les confirmer et les affiner.
Pour Pascale Barberger-Gateau, de l'unité Inserm 897, « épidémiologie de la nutrition et des comportements alimentaires », « plusieurs études avaient déjà montré que la consommation de doses importantes de fruits et légumes était associée à un risque moins élevé de développer des démences chez les personnes âgées. » L'« étau » se resserre donc autour des bienfaits des fruits et légumes.
Mais, souligne Pascale Barberger-Gateau, « trop peu d'études se sont intéressées à l'impact du régime alimentaire pendant l'enfance ou en milieu de vie. Ainsi, certaines études ont conclu qu'un enfant nourri avec beaucoup de fruits et légumes, ainsi que de plats faits maison, avait, à 4 ans, un QI général, un QI verbal et des capacités de mémorisation plus élevées qu'avec d'autres régimes alimentaires. »

Lire l'article sur Lefigaro.fr


NOS SUGGESTIONSArticles