Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 18/07/2013
Magazine » Pratique

Devenez maître du temps

Maîtriser le temps, se jouer du moment, explorer le passé et le présent pour prévoir le futur, est accessible à tous. Il suffit de quelques techniques simples et d’un peu d’entraînement.

Etirez le temps


Le temps vous semble trop court ? Vous avez l’impression de lui courir derrière en permanence ? Fini le stress et les angoisses : des techniques simples, fondées sur la visualisation et la suggestion, permettent de dompter subjectivement le temps. L’intention et l’affirmation comptent : si vous décidez d’avoir le temps de votre côté, vous l’aurez.
Soumis à la pression d’un horaire ou d’une longue liste de choses à faire, plutôt que d’accélérer, ralentissez. Prenez quelques instants, respirez, allongez vos inspirations et expirations pour vous mettre dans un état favorable. Puis dites-vous avec calme et assurance que tout va bien se passer. Visualisez chaque étape à mener, validez-les mentalement comme simples, voyez-vous en train de les conclure. Représentez-vous aussi le plaisir que vous tirerez de leur réalisation. Une fois l’objectif fixé, agissez sereinement : rendez vos gestes plus lents, prenez le temps de les effectuer en pleine conscience. Face à une montagne à gravir, les sherpas himalayens ne conseillent-ils pas de fixer son attention sur le bout de ses pieds plutôt que sur le sommet, et d’avancer un petit pas après l’autre ? En agissant ainsi, non seulement vous serez plus efficace, mais le temps semblera effectivement s’adapter à votre volonté.


Suspendez le temps


Qui n’a jamais vécu ces moments où le temps paraît s’arrêter, comme figé dans un instant d’une grande intensité ? Ces moments où s’effacent les tic-tacs de la montre, les méandres des pensées, les frontières de l’espace ; où l’on est juste là, pleinement dans ce qu’on vit, l’émotion qu’on y trouve, le sens qu’on y puise.
Les artistes connaissent bien ces périodes de transcendance. Pour y accéder, deux clés : nourrir ses sens et se laisser absorber. Les chamanes, soufis et autres habitués des transes savent qu’entrer dans ces états modifiés de conscience passe souvent par la répétition d’un son ou d’un mouvement. ...

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles