Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 17/10/2012
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction
Magazine » Air du temps

La NASA écoute
« le chant de la Terre »

Que peut-on entendre dans l’espace ? Deux satellites envoyés initialement par la NASA en août dernier pour étudier des orages géomagnétiques ont enregistré un phénomène appelé « l’effet chorus » en lien avec le champ magnétique terrestre. Des sons extraordinaires à écouter dans cette vidéo.

Aucun son ne peut se propager dans le vide de l'espace. En revanche, les ondes électromagnétiques, elles, se déplacent sans problème. Autrement dit, si nous avions des antennes à la place des tympans, l'espace ne serait pas aussi silencieux qu'on l'imagine. Nous pourrions notamment entendre dans l'environnement immédiat de la Terre un bruit bien particulier ressemblant au cri d'un cochon d'inde : le chant de notre planète. La Nasa vient justement d'en révéler un enregistrement saisissant :

Cette transcription sonore a été obtenue à l'aide de l'instrument EMFISIS embarqué sur deux satellites, RBSP-A et B, envoyés en août pour étudier les orages géomagnétiques. Cet appareil enregistre les ondes électromagnétiques émises lorsque des particules chargées en provenance du Soleil viennent frapper le champ magnétique de la Terre. C'est ce qu'on appelle « l'effet chorus ». Les fréquences de ces ondes, inférieures à 10 kHz, sont situées dans la gamme des fréquences audibles par l'oreille humaine.



L' « effet chorus » n'est pas anodin. Le champ magnétique de la Terre provoque en effet la formation des deux ceintures de Van Allen, des zones dans lesquelles on trouve une grande densité de particules chargées. Dans la ceinture extérieure, on trouve notamment des électrons de haute énergie, très nocifs pour l'homme et les satellites, dont les scientifiques pensent justement qu'ils ont acquis leur énergie en captant les « ondes de chorus ». La mission RBSP a deux ans pour tenter de confirmer cette hypothèse qui fait encore débat dans la communauté scientifique.

Lire l'article sur Lefigaro.fr


NOS SUGGESTIONSArticles