Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 19/09/2012
Magazine » Entretiens

La part d'astrologie
dans le Feng Shui

Quel lien peut-il y avoir entre l'astrologie et le Feng Shui ? Pour la plupart d’entre nous, le Feng Shui est une méthode visant simplement à rééquilibrer l'énergie des lieux. Pour Marie-Pierre Dillenseger, l’une des rares Maître Feng Shui française, il s’agit d’une technique issue de la pensée chinoise beaucoup plus complexe et subtile qu’il n’y paraît... Avant-gout de l'évènement INREES du 30 Octobre prochain.

D’ordinaire en Occident, on associe souvent le Feng Shui à l'énergie des lieux. Qu'en est-il vraiment ?

Alors que dans notre pensée occidentale, nous avons du mal à accepter le fait qu’il y ait des limites à notre volonté individuelle de faire les choses, dans la pensée chinoise classique, nous considérons que nos actes sont le résultat d’une rencontre entre une énergie temporelle (basée sur le calendrier chinois constitué de différents cycles associées à différents types d’énergie), spatiale (l’analyse énergétique du lieu ) et individuelle (liée à la qualité énergétique du moment spécifique de notre naissance). Ces trois facteurs interagissent ensemble et déterminent la qualité des forces dont dispose la personne.

Pouvez-vous nous parler de votre façon d’appréhender le Feng Shui ?

C’est une approche humaniste globale qui tient compte autant de la personnalité de l’individu que de la personnalité du lieu qu’il ou elle a choisi, que des facteurs temporels qui ont présidé au choix du lieu et à sa construction. L’objectif est de faire en sorte que la personne soit au mieux possible, sur son chemin de vie, dans ce qu’elle a choisi, dans les lieux qu’elle a choisi. Et si l’on accepte ce postulat que le lieu a une énergie propre comme une personne, on comprend pourquoi il est très important de tenir compte de la carte énergétique de la personne.

On s’aperçoit que le facteur temporel a une très grande influence. Pouvez-vous nous expliquer cela ?

Dans la pensée chinoise classique, avant même de se poser la question du lieu idéal, on va se poser la question du moment le plus adéquat. Donc il y a un ordre de priorités qui est donné au temporel par rapport au spatial.
S’il fallait donner un ordre de priorité sur ces 3 facteurs, c’est le facteur temporel (50%) qui est le plus important, puis le facteur spatial (30%), et enfin le facteur individuel (20%).
La notion du temps dans la pensée chinoise est cyclique : le calendrier solaire chinois est fondé sur des cycles de 60 ans, 60 mois, 60 jours, etc.. Des siècles d’observation ont permis de mettre en perspective des tendances. Il est donc possible de se préparer à l’énergie liée au temps basée sur la répétition des cycles.
Le grand bénéfice de ces lectures, c’est la compréhension. Parfois, lorsqu’une situation semble bloquée, le fait de comprendre que ce n’est pas le bon moment pour la personne est à la fois déculpabilisant et potentialisant. Cela lui permet de recentrer sur ce qui est. Mon travail me permet de réintroduire des cadences, des rythmes, dans la vie des gens. Nous sommes dans une société dans laquelle il faut aller toujours plus vite. Parfois, il m’arrive de devoir dire à une personne que ce n’est pas le bon moment pour son projet d’achat immobilier comme ce couple qui souhaitait acheter un appartement sur Paris et était venu me présenter les différents plans afin que je leur conseille l’appartement le plus Feng Shui pour eux. En étudiant leur carte énergétique personnelle à partir de leur date de naissance, je me suis aperçue qu’ils étaient à six mois d’une ouverture. Je leur ai donc conseillé d’attendre. Une fois ce délai passé, le premier plan d’appartement qu’ils m’ont soumis était le bon.

A chaque année son énergie. Pouvez-vous nous parler de 2012 et de 2013 ?

Dans la pensée chinoise traditionnelle, l’année est associée à un animal, métaphore de qualités énergétiques. 2012, considérée comme une année majeure de transformation, est représentée par le Dragon d’Eau. Il est important de comprendre que l’on ne peut plus faire comme auparavant. C’est une année qui force un repositionnement sur de nouveaux savoir-faire. Pour tous ceux qui ont profité de 2012 pour renouveler leurs forces, commencer à faire autrement, ou à changer, 2013, année du serpent d’eau, rend visible le travail souterrain de transformation fait précédemment. Il s’agit d’une énergie dynamique qui ne va pas favoriser le statut quo, le surplace. En 2013, c’est le moment de passer à l’action.

Notre date de naissance peut-elle influencer l’énergie d’un lieu et inversement ?

Cette question pose le fait qu’un lieu a une énergie propre, indépendante de qui l’habite et que nous avons notre énergie propre, indépendante du lieu dans lequel nous sommes. De la même manière qu’avec une personne, nous nous nourrissons et nous interagissons avec l’énergie de l’autre. C’est la même chose avec un lieu. Il y a co-influences. Il ne faut pas les renier mais les utiliser. Il y a toujours un meilleur compromis possible à une problématique. Le Feng Shui permet de faire des grandes choses mais petitement. Souvent, ça n’a pas besoin d’être vu. C’est comme en acupuncture. Des aiguilles posées sur un méridien vont provoquer un bien-être, qui va participer de l’auto-guérison de la personne.
En Feng Shui, ce n’est pas une histoire de couleurs, il suffit parfois de positionner différemment un bureau, d’aérer par telle fenêtre plutôt que par telle fenêtre pour donner la priorité à un type d’énergie plutôt qu’à une autre, pour bouger grandement les choses, et c’est de cette manière là que j’aime bien travailler. Il n’y a pas besoin de changer beaucoup de choses.

Découvrir la conférence Les secrets du Feng Shui »


NOS SUGGESTIONSArticles