Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 24/04/2012

LE LIVRE À LIRE

Dansez avec le chaos

Jean-François Vézina
Editions de l'Homme
Magazine » Bonnes feuilles

La rencontre synchronistique

Ce que l’on appelle les synchronicités sont ces grandes rencontres avec des personnes, des livres, des films, des symboles ou encore des lieux qui transforment nos vies. S’agit-il de coïncidences ? Extrait du livre « Danser avec le chaos » de Jean-François Vezina.

La synchronicité est un concept général qui traduit simultanéité de sens entre une ou plusieurs coïncidences. Comme certaines coïncidences sont amusantes, mais anodines, pour mieux observer le phénomène, je préfère restreindre le champ d'exploration de la synchronicité aux rencontres inattendues qui proposent un sens nouveau, une transformation visible, comme ce fut le cas pour Rumi. La rencontre synchronistique peut se faire avec une personne, un objet culturel, un livre ou un film qui transforme quelque chose dans notre vie. Rappelons ici les caractéristiques d'une telle rencontre :

1. C'est une coïncidence entre deux personnes ou une personne et un objet qui sont liés par un nouveau sens. Le mot « coïncidence » vient du latin co incidentia qui signifie : deux ou plusieurs choses tombant en même temps. Dans une rencontre synchronistique, un symbole extérieur fait écho à quelque chose qui est déjà en soi, voire à quelque chose « d'attendu » au niveau de l'inconscient, au-delà des attentes conscientes. Par exemple, le germe du génie poétique de Rumi trouva écho chez Shams, ce qui favorisa son émergence dans le monde.
2. Bien plus que l'émotion de surprise qui accompagne notre réaction naturelle devant un phénomène inattendu, la rencontre synchronistique provoque de la fascination, ce qui révèle le caractère lumineux de l'expérience. Pour Rumi, cette fascination se traduisit en un fort sentiment amoureux et la découverte de sa passion pour la danse et la poésie.
3. Il se produit des coïncidences tous les jours, mais pour qu'il y ait rencontre synchronistique, il doit y avoir une transformation ou un changement de direction. C'est le principe d'émergence spontanée de la synchronicité qui propose une nouvelle voie à l'individu qui la vit. La vie de Rumi a été transformée à jamais par cette rencontre. Il a tout abandonné pour suivre cet homme et créer une poésie, un génie riche et unique, qui transforme encore aujourd'hui la vie de milliers de personnes.
4. La rencontre synchronistique se produit dans les moments d'entre-deux de l'existence, d'où l'association avec le trickster, qui émerge lors des périodes charnières, comme nous le verrons dans le prochains chapitre. Le trickster propose un rendez-vous. Ainsi, Shams a fait office de trickster pour Rumi, alors qu'il avait 40 ans, soit au mi-temps de sa vie.


Nouveaux courants : initier, compenser, souligner

A un carrefour de la vie, la rencontre synchronistique fait émerger quelque chose de nouveau et d'inattendu qui s'avère nécessaire pour vivre pleinement et refaire circuler les énergies engourdies.
La rencontre synchronistique peut aussi offrir une occasion de transformer une attitude rigide et stérile lorsque la vie manque de souffle et d'âme. Elle peut prendre la forme d'une coïncidence avec les paroles d'une chanson, par exemple. C'est ce qui est arrivé à Erick.
Erick avait décidé de mettre fin à ses jours dans sa voiture. Alors que le gaz commençait à entrer et à envahir l'habitacle, il entendit à la radio la chanson Hold Tight to your Dream, du groupe Electric Light Orchestra. Cette rencontre inattendue avec cette chanson, à ce moment précis, le poussa à reconsidérer son choix et son attitude envers le monde et il décida de redonner une chance à la vie.
Les rencontres synchronistiques permettent aussi de souligner les passages importants, les moments essentiels. C'est la fonction « marqueur frontières » - qui est aussi attribut d'Hermès, comme nous le verrons plus loin - du trickster. Ce fut le cas pour Bérénice, qui m'a envoyé un courriel pour me dire que sa rencontre avec mon premier livre lui a permis de marquer une frontière difficile dans sa vie.
Tout récemment, j'ai perdu subitement mon père. Quelques jours avant son décès, nous avions parlé de votre ouvrage Les hasards nécessaires, qu'il venait de lire. Cette dernière conversation est forcément très présente en moi, et elle me permet d'avoir la certitude qu'il était prêt pour son dernier voyage.
C'est donc avec un soin particulier que j'ai attaqué votre livre. J'ai eu l'impression que d'où il se trouve, à travers vous, il me faisait un clin d’œil. En effet, la première femme dont vous parlez se nomme Bérénice, tout comme moi, et tout comme elle, j'ai de longs cheveux roux et un tendre sourire dans la douceur de la tristesse.


Pour aller plus loin, découvrez la conférence de Jean-François Vezina sur les coïncidences »


NOS SUGGESTIONSArticles