Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 18/06/2010
Magazine » Air du temps

La science face à l'invisible

Pourquoi un médecin en vient à s’intéresser à l’étude des phénomènes paranormaux ? Le psychiatre Paul-Louis Rabeyron revient sur les différentes interrogations qui ont fait naître en lui son intérêt pour la parapsychologie.

Ma rencontre avec les problématiques parapsychologiques remonte à ma thèse de Médecine, intitulée « Idéologies médicales », qui était une réflexion sur les principales théories médicales contemporaines. C’est en effet en faisant le tour des modes possibles de recours aux soins dans notre société que j’ai été conduit à m’interroger sur les fondements aussi bien de la biologie, de la psychanalyse, des médecines dites alternatives que des pratiques réputées plus marginales.

Parmi celles-ci, je me suis ainsi interrogé sur ce qui pouvait permettre l’efficacité des guérisseurs et magnétiseurs. Ces interrogations en ont recoupé d’autres, plus directement en lien avec ma propre pratique de pédopsychiatre et psychothérapeute. Qu’est-ce qui permet qu’une aide soit efficace et peut-on cerner au plus près ce qui s’échange dans l’invisible au sein de toute relation se voulant thérapeutique ? Puis, j'ai eu la chance de pouvoir participer à un travail de recherche anthropologique autour d'un voyant lyonnais.

c'est en partant de ce parcours personnel et des nombreuses interrogations qu’il a progressivement fait naître en moi que j’aimerais introduire ce séminaire de samedi prochain organisé sous la double égide de l’INREES et de l’IMI (Institut Métapsychique International dont je suis membre du Comité Directeur) et intitulé « Introduction à la parapsychologie scientifique ».

Dans cet atelier, j’essaierai de vous montrer concrètement pourquoi les parapsychologues sont certainement parmi ceux qui ont le plus essayé de réunir toutes les facettes de ce que l’on appelle communément le réel. J’aborderai aussi des réflexions plus théoriques, nécessaires pour qui veut appréhender un champ de la connaissance aussi controversé qu’il est riche et nécessairement transdiscipinaire.

Ce séminaire se voudra interactif, partant notamment des positions et interrogations des participants et n’hésitant pas à tenter d’appliquer la grille de lecture parapsychologique à un certain nombre de phénomènes, de vécus, de pratiques et de théories. Les questions l’emporteront évidement sur les réponses, car il s’agira bien d’introduire les principales problématiques d’une parapsychologie scientifique et rationnelle, et non de délivrer des vérités se voulant définitives.


NOS SUGGESTIONSArticles