Magazine


© Longleat Safari and Park Adventure
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 23/08/2012
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction
Magazine » Air du temps

La joie, cette émotion universelle

Si la joie est un sentiment de satisfaction spirituelle, c'est aussi une émotion partagée par d'autres êtres vivants. Dernièrement, les soigneurs du Safari Park de Wiltshire en Angleterre ont relayé les images émouvantes et étonnantes des retrouvailles de deux frères gorilles, séparés depuis deux ans. Un bonheur... à partager ?

Si les réunions de famille peuvent parfois prendre des tournures quelque peu étranges, elles sont aussi très souvent à l'origine de véritables effusions de joie. Des scènes chargées d'émotions capables d'en émoustiller un bon nombre. Or, c'est précisément à ce genre de retrouvailles qu'ont récemment assisté les équipes du Longleat Safari Park de Wiltshire en Angleterre, à l'exception près qu'il ne s'agissait bien évidemment pas d'humain mais de deux gorilles : plus précisément, de Kesho, un mâle âgé de 13 ans et de son plus jeune frère Alf.

En effet, les deux animaux nés au zoo de Dublin avaient été séparés il y a de cela plus de deux ans quand Kesho a été choisi pour faire partie d'un programme de reproduction. Il a ainsi été envoyé au zoo de Londres laissant derrière lui son frère mais n'a finalement pas réussi à devenir père. Après avoir découvert que le mâle était infertile, les équipes du zoo de Londres ont donc décidé de le renvoyer auprès des siens. Et c'est là que la belle histoire a démarré. A peine Kesho réintroduit par l'intermédiaire d'une cage dans l'enclos de son frère, les caméras ont réussi à capturer une scène émouvante de pure joie de gorilles ! Des retrouvailles qui ne paraissaient pas évidentes dans la mesure où le mâle avait bien changé au cours de ces années, atteignant un poids de plus de 90 kilos.


© Longleat Safari and Park Adventure

« Nous n'étions pas entièrement sûrs que les frères se reconnaitraient l'un l'autre, mais le moment où ils se sont vus, vous pouviez voir la reconnaissance dans leurs yeux. Ils se touchaient l'un et l'autre à travers la cage qui les séparait temporairement et il n'y avait aucun acte d'agression », témoigne Mark Tye, chargé de prendre soin des gorilles. « Nous les avons mis ensemble durant 24 heures après et c'était comme s'ils n'avaient jamais été séparés. Ils étaient très animés et il y avait beaucoup de chahut et de chute au sol mais pas d'une manière agressive », ajoute t-il cité par Metro.co.uk.

Depuis, les soigneurs ne cessent de se ravir à regarder les gorilles rattraper le temps perdu dans leur nouvel enclos particulièrement spacieux. « Nous nous sommes un peu inquiétés de la manière dont ils allaient réagir l'un envers l'autre et si le grand frère pouvait faire avec le caractère joueur du petit Alf. Cependant, ils ont noué un vrai lien étroit en quelques semaines à peine et Kesho est en vérité incroyablement tolérant, autorisant à Alf et Evindi âgé de six ans, de sauter par dessus lui », explique encore Mark Tye. Une complicité qui est d'ailleurs largement visible sur les photos que le Safari Park a dévoilé.


© Longleat Safari and Park Adventure

Pourtant, selon le soigneur, « c'est assez rare de voir ce genre de comportement enfantin chez les gorilles dos argentés ». Mais « ce que vous voyez est exactement ce que vous pensez voir. Deux mammifères socialement intelligents, qui étaient séparés, sont ravis de se voir à nouveau et de jouer ensemble. C'est de la joie de gorille, retrouver quelqu'un avec qui vous aviez l'habitude de passer du bon temps et avec qui vous pouvez à nouveau, c'est juste du bonheur de gorille », précise pour sa part Ian Redmond, président de l'Ape Alliance qui participe à la conservation des gorilles de montagne.

Lire l'article sur MaxiSciences


NOS SUGGESTIONSArticles