Magazine


© marmotte73, Flickr, cc by nc sa 2.0
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 28/02/2013
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction
Magazine » Air du temps

Mieux vieillir
en se reconnectant avec l’humain

Et s’il était possible de réduire la consommation de médicaments des personnes âgées, en reconsidérant l’importance du contact humain ? C’est ce qu’expérimente l’unité d’un hôpital situé dans l’Essonne, en proposant des soins basés sur la philosophie de l’ « humanitude ».

Créée il y a une trentaine d’années par Yves Geneste et Rosette Marescotti, choqués de voir des « vieux » à qui l’on ne parlait que cent cinquante secondes en vingt-quatre heures, cette méthodologie baptisée « humanitude » s’appuie sur 150 gestes pratiques et techniques de soins, basés sur le regard, la parole, le toucher et la verticalité. Par exemple, comment accompagner une personne pour avoir moins mal au dos, comment l'aider à manger, à rester au moins dix minutes debout chaque jour au lavabo pour la toilette ? Cela va à l’encontre des techniques classiques. « Le rythme des patients est, ici, respecté. Le matin, on attend que les gens se réveillent », explique Isabelle Agostino, responsable du pôle médico-social. M. André, grabataire lors de son arrivée à l'hôpital des Magnolias, avait retrouvé le sourire au contact d’aides-soignantes pratiquant cette méthode, et a pu quitter ses proches dignement.

Outre l’amélioration de la qualité de vie du malade, une évaluation récente met en évidence une diminution considérable des troubles du comportement ainsi qu’une réduction de la consommation de médicaments. Une étude menée sur 109 patients à l'hôpital Les Magnolias a montré que la formation des soignants à cette méthode a entraîné une diminution de la consommation de neuroleptiques de 88,5 % entre 2005 et 2008. Autre bénéfice de cette méthode sur le plan humain et économique, elle permet également de réduire les séjours hospitaliers.

Lire l'article sur LeMonde.fr


NOS SUGGESTIONSArticles