Magazine


© Olivier Seignette
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 21/07/2014

LE LIVRE À LIRE

Plus haut que mes rêves

Nicolas Hulot
Calmann-Lévy
Magazine » Entretiens

Nicolas Hulot :
la nature est un réservoir d’émotions

Infatigable voyageur, le plus médiatique des combattants écologistes de l’Hexagone revient pour « Inexploré » sur son incroyable parcours personnel et ses engagements.

Pourquoi est-ce si important à vos yeux de défendre la planète ?
Nicolas Hulot : C’est une prise de conscience qui se forge de jour en jour, qui se confirme graduellement. Les gens croient toujours qu’il y a eu un événement majeur, une prise de conscience subite, une révélation... Ce n’est pas le cas. Au départ, mon engagement ressemblait plutôt à l’envie presque égoïste de protéger ce qui m’épanouissait, c’est-à-dire une forme de nature apaisante, dont je voyais au fur et à mesure de ma vie de voyageur, sous toutes les latitudes, qu’elle était en train de se détériorer à une cadence que je découvrais excessivement rapide. Et puis, chemin faisant, à la fois par l’observation, par la lecture, par l’éclairage d’un certain nombre de rapports de scientifiques avec qui, petit à petit je me suis mis à travailler, c’est devenu un engagement humaniste. J’ai découvert que la détérioration de notre capital naturel était en train, ni plus ni moins, de compromettre notre avenir. Quand vous prenez aussi conscience que la dégradation de la nature s’accélère d’une manière exponentielle, et non pas d’une manière progressive qui pourrait s’accommoder d’une prise de conscience et d’une réponse elles-mêmes progressives, à ce moment-là, la planète devient l’objet d’une profonde inquiétude. Moi, il se trouve que j’ai trouvé un sens à ma vie : en voulant protéger la nature, j’ai découvert que j’allais protéger l’homme. Et puis en même temps, je l’ai fait parce que j’ai rencontré ceux qui souffrent des conséquences de la dégradation de la nature. Désertification, changements climatiques, érosion des ressources halieutiques, diminution des stocks d’eau potable… Cela entraîne des conséquences tragiques. Je me dis aussi que mes enfants me diront au moins que je faisais partie de ceux qui ne se sont pas résignés. ...

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles