Magazine


© F.Ekaterina
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 22/06/2015
  • Catherine Maillard
    Auteur

LE LIVRE À LIRE

Cristaux et santé

Daniel Briez
Editions Trajectoire
Magazine » Air du temps

Votre thème de cristal,
un outil initiatique

Et si les pierres avaient des choses à nous apprendre sur notre fonctionnement personnel ? A la découverte du « thème de cristal », un outil inédit qui ouvre la connaissance de soi sur les différents plans de notre être.

« Le thème de cristal est un outil de cartographie énergétique et vibratoire », énonce Daniel Briez, son fondateur, il y a une vingtaine d’années. Expert en lithothérapie et en métaphysique, il a conçu un outil qui ouvre la connaissance de soi sur les différents plans de l’être tant physique que psycho-émotionnel, ou spirituel. Elaboré autour de 13 pierres, chacune occupant un secteur spécifique, le thème apporte une meilleure compréhension de nos fonctionnements, de nos freins comme de nos ressources. Cette approche pourrait s’apparenter à un thème astrologique, où une lecture précise des planètes régissant le ciel de notre naissance nous donne de précieuses informations sur qui nous sommes. Ici, ce sont les minéraux qui font l’objet d’une lecture.


Une cartographie « minérale »


« Notre société tente de faire cadrer notre parcours avec des éléments qui ne tiennent compte ni de notre singularité, ni de la mutation actuelle », affirme Daniel Briez. La méconnaissance de ce qui nous constitue entraîne souffrances et frustrations, mais le thème de cristal peut baliser notre route. « Les 13 pierres du thème vont agir comme un levier tangible qui va faciliter la compréhension et l’équilibrage de certains aspects, souvent familiers, mais sur lesquels nous avons par ailleurs peu de moyens de transformation ou d’intégration », poursuit Wydiane Khaoua, co-fondatrice de Cristaux et Santé. Grâce à cette nouvelle carte « minérale », il est alors possible de mieux cerner qui nous sommes sur les différents plans, et ensuite libérer ce qui entrave la circulation de nos énergies et la réalisation de notre essence. Le thème s’établit sur la base d’un calcul, selon la valeur numérique des nom, prénom, et date de naissance de la personne. A chaque séance, le constat est le même : « Ce qui est dit résonne ! » a pu observer Wydiane Khaoua. Comme en témoigne Marie, « Au fil de la lecture, le thème me parlait de moi, de mes difficultés, de mes atouts ». Pour Catherine, « j’avais le sentiment d’une séance de psychothérapie quantique, où chaque minéral révélait un aspect de moi, connu, mais jamais nommé ainsi ! »

La position des pierres dans le thème est là pour nous indiquer les niveaux de conscience sur lesquels elles agissent. Il en existe 13 spécifiques. Par exemple, notre thème révèle notre Pierre d’essence, qui nous met en relation avec notre âme et nous pousse à aller dans une certaine direction. Pour Aurélie, dont la calcite bleue occupe ce secteur, l’invitation est d’exprimer sa douceur. « Une réelle difficulté pour moi », confie-t-elle. La plupart du temps, le thème va révéler un certain écart entre l’indication de la pierre et notre comportement au quotidien, et tout le travail va consister à se reconnecter. A un autre niveau de conscience se trouve la Pierre de base, reliée au corps. Si c’est la cornaline par exemple, la pierre de la féminité, le thème demande à la personne de porter une attention particulière à son enveloppe : en termes de douceur, d’accueil, d’écoute de soi. Chaque pierre à un emplacement précis ouvre un champ de conscience singulier pour chacun, une piste à suivre. La Pierre de sommet pourrait s’apparenter à notre garde-fou, qui nous fait prendre des décisions irrationnelles pour nous remettre dans notre axe. La Pierre de réalisation, elle, nous indique ce pourquoi nous sommes là… Une labradorite dans ce secteur, par exemple, indique un chemin où la pacification du mental est une clé de réalisation.


La loi de résonance


La lecture est une étape de prise de conscience essentielle, mais c’est ensuite que le travail commence. « Une fois le chemin balisé, c’est avec les pierres que se poursuit la transformation », rappelle Daniel Briez. Il n’existe pas de protocole précis ; pour démarrer le processus, 2 ou 3 pierres vont s’imposer dans le thème. Elles vont faire office de levier pour que la mécanique s’enclenche. « Le corps possède la mémoire de son identité ; 2 ou 3 pierres vont permettre de remettre en mouvement ses systèmes », ajoute notre expert. C’est le premier pas de la libération. Mais de quelle manière agissent ces « psy quantiques » ? « Les pierres “travaillent“ selon le principe de “résonance “ qui régit l’univers », répond Wydiane Khaoua, c’est-à-dire la loi d’attraction, selon laquelle toute énergie de même nature converge l’une vers l’autre. Quand vous prenez une pierre qui vous correspond, qu’est-ce qui se passe ? « La pierre émet une fréquence énergétique, vibratoire, quantique, biochimique aussi. Cette fréquence balaye le corps cellulaire, qui va reconnaître cette composante, se réveiller, se renforcer », explique Daniel Briez. Nos différents plans vont alors se réaligner sur les informations émises par la pierre.

Il ajoute : « Les changements sont notables, comme un réajustement ostéopathique, mais cette fois d’ordre énergétique, physique et comportemental. » Des effets qu’a pu observer Marie : « Lors d’un travail avec l’amazonite, ma Pierre de chemin de vie, j’ai pu sentir se dissoudre mes mécanismes de défense dans mes relations, ce qui m’a permis d’aborder l’autre comme il était et non plus au travers du prisme déformant de ma peur d’être trahie ». Les bienfaits sont également organiques, et peuvent entraîner de profonds changements d’hygiène de vie. « Les plus spectaculaires sont la suppression de l’alcool, du tabac, ou encore l’émergence de nouvelles habitudes alimentaires », précise Wydiane Khaoua. Ce sont des prises de conscience, et avec elles la possibilité de passer un palier… qui n’est pas toujours confortable. La personnalité ne se défait pas toujours facilement de vieux oripeaux. Des conflits, des perturbations peuvent se produire, qui sont les signes de nos résistances. « Le passage n’est pas toujours confortable, mais il porte ses fruits », nous rassure la jeune femme.


Le minéral, clé de nos codes identitaires


Comment expliquer ce lien étrange entre les minéraux et nous ? Selon Daniel Briez, « leurs principales fonctions sont de relancer à l’intérieur du corps les programmes initiaux, c’est-à-dire les codes identitaires, dont nous sommes dotés à la naissance, qui caractérisent la trajectoire de vie et de conscience qu’on va mener dans cette incarnation. » Des codes enfouis sous des empreintes laissées par notre généalogie, la société, nos systèmes de croyances religieuses, etc. Résultat : « Autour du noyau de notre énergie de base s’est empilé une sorte de mille feuilles, qui crée de puissantes interférences avec notre source », signale notre expert. Chacun va se construire dans une ligne de moindre résistance, avec toutes les contraintes en place. C’est ainsi que se forge la personnalité, qui n’a plus rien à voir avec les codes de base. Le problème : nos cellules consomment beaucoup d’énergie dans ce grand écart entre les codes initiaux et ceux qui nous sont imposés. D’où nos problèmes de santé et nos dysfonctionnements tant personnels que relationnels. Le thème de cristal permet de retrouver ce chemin, et avec lui notre plan de réalité initial.

L’incroyable mutation que permet cet outil, s’explique. A bien y regarder, le thème est structuré à l’image des outils initiatiques. « En fait 12 plus 1, selon une symbolique ancrée dans de nombreuses traditions », précise Daniel Briez. Le 13 ouvre une nouvelle porte, un nouveau champ de conscience. En réalité, cette cartographie offre des clés pour pénétrer le grand mystère de la vie en nous permettant d’accéder à cette trame énergétique qui nous constitue. Notre expert conclut : « Chacune des pierres émettant une fréquence particulière, une fois les 13 intégrées, et notre empreinte identitaire énergétique retrouvée, nous devenons l’homme quantique, conscient ».


Et en pratique : comment travailler avec les pierres ?


« Il faut un contact physique, et faire confiance à la pierre, qui devient un accompagnant, un ami », conseille Daniel Briez. Ce n’est ni un cachet d’aspirine, ni une poubelle ; elle ne fait pas non plus le boulot à notre place. Vous pouvez procéder au feeling, à votre rythme, au ressenti ; il n’y a pas de protocole. Ca peut être 10 minutes, une heure, une nuit. Il faut simplement que les pierres soient autour de vous, à proximité, visibles, pour que le corps puisse se connecter quand il en a envie. Ne les mettez pas sous vitrine. Elles nous permettent de muter certaines énergies en nous : un processus qui charge la pierre, comme on dit, d’où l’importance de la nettoyer, sinon elle se sature et n’a plus d’effets. Ce n’est pas une obligation d’avoir toutes les pierres de son thème. Commencez par une ou deux ; une pierre est intégrée quand nous ne faisons plus qu’un avec son énergie.

Plus d’informations


NOS SUGGESTIONSArticles