Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 16/11/2011
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction

A RETROUVER DANS

Inexploré n°12

Corps-Esprit / Hommage à David Servan-Schreiber
Magazine » Entretiens

Thierry Janssen :
A la recherche de l’esprit

A force de découper et de compartimenter la réalité pour mieux la comprendre, n’avons-nous pas perdu de vue l’essentiel ? Pour Thierry Janssen, ce sont les liens entre toutes les dimensions de la personne humaine qui lui donnent un sens.

A votre avis, l’esprit, ça existe?
Thierry Janssen : Il faudrait d’abord définir ce que l’on entend par l’« esprit ». Pour certains, il est une entité qui défie les lois de l’espace et du temps, pour d’autres il n’est qu’une faculté de penser. Dans la langue française, nous parlons volontiers d’un lien corps-esprit. Nous devrions plutôt parler d’une connexion entre le corps et la pensée. Les Anglo-Saxons distinguent clairement la pensée (mind) de l’esprit (spirit). Pour eux le lien corps-esprit est un lien body-mind. Ils utilisent, en plus, le mot soul pour désigner les émotions. Body, soul, mind : le corps, les émotions, la pensée. Ces trois dimensions constituent la personne humaine. Elles doivent pouvoir être vécues dans une complète harmonie. Le mot spirit désigne alors ce qui les relie entre-elles.

L’esprit serait donc un lien?
Le mot « esprit » – spirit, en anglais – vient du latin spiritus : le souffle. C’est ce souffle qui traverse l’être et le rend vivant. On peut donc dire que l’esprit est l’ensemble des liens qui existent entre toutes les dimensions du vivant. La vie ne se manifeste que parce que ces liens s’établissent à tous les niveaux : subatomique, moléculaire, cellulaire, organique, psychologique, sociologique… Lorsque ces liens disparaissent, c’est la mort. Ce « souffle » circule dans tous les sens. C’est ainsi que nous faisons une expérience corporelle qui génère des émotions qui deviennent des sentiments qui alimentent notre pensée qui nous permet d’interagir avec notre environnement et nous met en relation avec les autres pour créer ce que nous appelons la société. De la même manière, nos pensées à propos de nos expériences vécues en interaction avec notre environnement donnent naissance à des émotions qui finissent par se manifester dans notre expérience corporelle. Nous sommes à la fois des corps qui pensent et des pensées qui s’incarnent dans le corps. Nous sommes un individu indivisible. En tant que médecin je suis particulièrement intéressé par les récentes découvertes de la psycho-neuro-endocrino-immunologie, une discipline qui étudie la nature des liens entre la pensée et le corps. Il s’agit d’une approche que je pourrais qualifier de « spirituelle » en ce sens qu’elle permet de mieux comprendre l’« esprit » unitaire de notre nature humaine...

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles