Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 30/03/2010
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction

LE FILM À VOIR

Blueberry

Jan Kounen
Magazine » Entretiens

Vahina Giocante : Mes expériences extraordinaires

Expérience de mort imminente, rêves intenses, découverte du chamanisme lors du tournage de Blueberry... La vie de l’actrice française Vahina Giocante est une suite d’expériences extraordinaires et, pour la première fois, elle en fait part publiquement.

Elle n’en avait jusqu’à aujourd’hui jamais parlé publiquement. La vie de l’actrice française Vahina Giocante est une suite d’expériences extraordinaires. Dans cet entretien exclusif, elle se révèle pour la première fois sans tabou. Pourquoi maintenant ? Pourquoi dans nos pages ? Précisément parce que l’actrice partage le désir de l’INREES de faire évoluer le regard de notre société sur ces moments de nos vies qui sortent de l’ordinaire. Parce qu’il est important de pouvoir entendre ce que vivent les gens autour de nous. Vahina Giocante évoque son expérience de mort imminente vécue à l’âge de 17 ans, les rêves intenses qui parsèment ses nuits, et puis la découverte du chamanisme lors du tournage de Blueberry, l’expérience secrète de Jan Kounen, dans lequel elle a joué aux côtés de Vincent Cassel.

Stéphane Allix : C’est quoi l’extraordinaire pour vous ?

Vahina Giocante : Bizarrement, l’extraordinaire ne me paraît plus extraordinaire alors que l’ordinaire me semble extraordinaire… Je suis une grande rêveuse par exemple, et je fais des rêves vraiment très étonnants ! Une nuit, dans un rêve, je me suis retrouvée sur une table d’opération avec des personnages autour de moi, des sortes d’esprits, des personnages de lumière, qui réglaient mon oreille interne au moyen de sons ; comment je pourrais appeler ça ? Des super vibrations très graves, très basses, puis j’entends cette phrase : « Ce qui te paraissait familier, te paraîtra extraordinaire, et ce qui te paraissait étranger auparavant te paraîtra familier. » Dans le rêve, je me mettais à pleurer, à pleurer. Et c’est vrai que maintenant, tout ce qu’on peut me raconter d’extraordinaire, d’atypique ou d’étonnant, ne me surprend pas plus que ça, ne m’étonne pas, me semble logique… Alors que la réalité, la vie, me semblent complètement démentielles ! Les rapports avec les gens, les limites que l’on s’impose, tout ça me paraît complètement fascinant, et extraordinaire...

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles