Magazine


© Zsolnai Gergely / Aliaksei Lasevich
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 27/06/2016

A RETROUVER DANS

Inexploré n°31

Réincarnation, existe-t-il une vie avant la vie ?
Magazine » Enquêtes

Accueillir une âme

On considère la naissance comme une mécanique biologique.
Un gamète mâle, un gamète femelle, et en avant !
Mais est-ce tout ? Au fil des mois, une énergie prend chair.
Comment faciliter son incarnation ?

La médecine occidentale avait dit que je n’aurais jamais d’enfant. Dix mois plus tard, pourtant, j’étais enceinte, naturellement. Que s’est-il donc passé ? J’ai rencontré mon mari à 23 ans. Dans ma tête, il était clair que nous aurions des enfants. Clair comme une idée qu’on caresse de loin. À 30 ans, j’ai décidé que le moment était venu. Et puis… rien. J’ai fini par comprendre qu’un bébé ne se décrète pas. En Occident, on pense que le contraire de la mort, c’est la vie. Pour les Orientaux, il s’agit de la naissance. Un flux s’en va, puis revient. L’énergie d’un enfant nous choisit-elle ? L’attirons-nous ? Dans le processus qui m’amena à devenir mère, il y eut ma rencontre avec la médecine ayurvédique, puis une succession d’étranges aléas. Au gré de ce parcours, j’ai pris conscience que tout, de la mise en route d’un bébé à la parentalité, en passant par la grossesse et l’accouchement, dépend de notre disponibilité à la vie. Que faire pour l’accueillir, et l’aider à éclore harmonieusement ?


Appeler la vie


« Si tu veux un enfant, fais-lui une place », me dit un médecin indien. Pour s’incarner, l’âme du bébé a besoin de circonstances favorables. Dans la vision ayurvédique, la beauté et l’harmonie, en soi et alentour, facilitent sa venue. ...

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles