Magazine


© Wonder Jane
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 11/04/2016
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction
Magazine » Air du temps

Un cocon de flottaison
dans Paris

Bien des techniques permettent de se relaxer,
Et si vous tentiez l’apesanteur ?
Découverte d’une pause détente qui ne manque pas de sel !

Rêver, imaginer, se projeter, se régénérer, créer… autant de facultés dont nous disposons tous et qui sont souvent endormies. La flottaison est une pratique étonnante résultant de 60 ans de recherches, qui consiste à s’immerger dans un bassin clôt d’eau salé. Cet environnement pour la relaxation facilite l’exploration intérieure afin de réveiller nos capacités. « Flotter entre deux mondes l’un matériel, physique, sensoriel, l’autre onirique, imaginaire, permet de libérer nos ressources créatives et intuitives afin d’agir en harmonie avec nos aspirations profondes, » nous confient les co-fondateurs du centre Meiso à Paris.


Un soin en trois dimensions


La détente induite par la flottaison repose sur trois aspects. En premier lieu, l’apesanteur donne la sensation d’être en suspension. La gravité terrestre disparaissant, les tensions du corps se relâchent et les douleurs disparaissent. L’isolation sensorielle permet ensuite une véritable coupure avec le monde extérieur. On peut ainsi se concentrer sur son intériorité et explorer le cours spontané de ses pensées. Enfin, le Sel d’Epsom contenu dans l’eau, est en réalité du sulfate de magnésium, utilisé dans les bains depuis plusieurs siècles. Il possède des vertus relaxantes, détoxifiantes et reminéralisantes.


Relaxé mais actif


La flottaison ne se limite cependant pas forcément à une simple relaxation passive. Une sophrologue vous accompagne dans le choix de l’expérience en fonction de vos besoins et attentes, et peut également vous proposer des exercices à réaliser en état de flottaison.

Il est aussi possible d’utiliser la flottaison pour du superlearning. Nos facultés d’apprentissage seraient effectivement décuplées en état de détente, et la flottaison constituerait ainsi un endroit idéal pour l’apprentissage d’une langue, d’un texte ou d’une leçon.


Des effets attestés


Cette technique anciennement appelée « caisson d’isolation sensorielle » qui a été créé dans les années 1950 par un neuroscientifique, John C. Lilly, est en plein essor aux Etats-Unis, au Canada, en Allemagne et en Angleterre. Londres compte d’ailleurs déjà 7 centres de flottaison.

Et pour cause, grâce à des séances régulières, de nombreuses améliorations sont constatées. Dans un premier temps, une diminution du stress et des douleurs musculaires et articulaires. Les problèmes d’insomnie sont également dissipés. Enfin, la créativité est décuplée, et l’état méditatif devient de plus en plus accessible. Une manière simple de se reconnecter à soi et de stimuler ses potentiels.

A noter que le centre Meiso lance un projet de développement par financement participatif, n’hésitez pas à soutenir leur démarche en cliquant ici.

Découvrir le centre Meiso



NOS SUGGESTIONSArticles