Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 10/07/2015
  • Catherine Maillard
    Auteur
Magazine » Pratique

6 clés pour une sexualité consciente

Accessible à tous, la sexualité consciente repose sur des changements d’habitude en premier lieu, une qualité de présence à soi, à l’autre. Plus qu’une simple rencontre charnelle, elle nécessite des ajustements, un nouveau regard, y compris sur ses organes sexuels, et de s’impliquer ; alors la voie du sacré peut s’ouvrir entre les deux partenaires. Nos experts nous en livrent les étapes-clés.

Privilégiez la qualité de présence

Une sexualité consciente repose sur une nouvelle façon de se connecter, en privilégiant une qualité de présence aimante. Pour Stéphen Vasey, sexologue : « La femme a souvent besoin d’être touchée dans son cœur, de sentir ses sentiments et ceux de son partenaire, pour passer en mode sexualité ».
En pratique : Il n’est pas rare que celles-ci confient que faire l’amour commence bien avant dans la journée, par de petites attentions, et des paroles aimantes. Et si vous prépariez vos ébats, bien avant l’acte en lui-même. Chacun peut envoyer dans la journée des « signaux » érotiques à son partenaire ; un message sur un ton particulier, un texto, un cadeau. Le but est d’inonder le cœur de son partenaire de son désir pour lui. C’est une voie presque tantrique, mais qui en réalité peut se cultiver au quotidien : Comme rire ensemble, goûter des plats, s’offrir au regard. Il n’y a rien à faire, juste se laisser toucher par l’amour.


Convoquez vos sens

La proposition est d’oser faire différemment. « Laissez tomber le mental, laissez faire le corps et les sens » propose Catherine Oberlé, sexologue et gestalt thérapeute. Dans une dimension inhabituelle, et sensuelle. Cette pratique ouvre le champ des sensations et prépare à une sexualité avec davantage de qualité de présence.
En pratique : Mettez-vous en face à face, en vous regardant dans les yeux. Vous pouvez si vous le souhaitez vous toucher, en vous prenant par les mains. Cette pratique repose sur l’éveil des 5 sens. Accueillez-vous par le regard, et restez quelques minutes. Puis fermez les yeux, et laissez faire les mains, explorez le corps de l’autre, caressez-le, redécouvrez-le. Puis, rapprochez-vous de l’autre. Laissez-vous enivrer par son odeur, circulez avec votre nez, dans la nuque, son ventre… Osez sentir l’autre. La proposition est de rechercher l’odeur de l’autre. Puis goûtez-le ! Léchez-le, mâchouillez, découvrez le avec votre bouche. Enfin, murmurez-vous des mots doux, des mots d’amour à l’oreille. Faites le de manière respectueuse, en présence, en conscience, comme si c’était la première fois. Laissez-vous émouvoir par ce qui se passe.


Prenez rendez-vous pour oser se dire

La sexualité consciente demande qu’on y consacre du temps. « Prendre des temps particuliers pour oser se dire, se montrer, et ainsi instaurer un climat de confiance et d’intimité est primordial » énonce Catherine Oberlé. Nous avons à sortir de la croyance que l’autre sait ce qu’on aime. Et si ce n’était pas le cas ? La sexualité consciente repose sur une meilleure connaissance de soi et de l’autre. Et ce n’est pas pendant l’acte sexuel qu’il faut le dire. Dans ces moments –là, chacun est trop vulnérable !
En pratique : Mettez-vous face à face, pour ce rendez-vous singulier.
Dis-moi comment : Tu aimes être caressé, être touché ? Quelle est la position que tu préfères ? Quelle est la partie de ton corps que tu aimes ? Qu’est-ce que tu as aimé, la dernière fois qu’on a fait l’amour ? Le but est de partager des informations qui créent de l’intimité.
Montre-moi comment : Montre-moi quelle est la partie de ton corps que tu préfères. Celle que tu aimerais que je caresse. Montre-moi comment tu aimes être caressé. Votre partenaire peut vous prendre la main et vous guider.


Honorez votre sexe

Dans la voie tantrique, la sexualité repose sur la dimension sacrée de nos organes sexuels. La Yoni, le sexe féminin est considéré comme la porte vers le grand mystère ; elle est reliée à une manifestation de Devi, la grande déesse. « Dans un rituel appelé Yoni Puja, cette zone est vénérée comme la source de toute vie, et le foyer d’énergie cosmique » explique le Dr Shakti Malan, diplômée d’anthropologie et animatrice de tantra. Il existe des rituels similaires pour la version masculine, et le sexe de l’homme, ou lingam.
En pratique : Asseyez-vous face à face, dans une position confortable. Fermez les yeux et prenez conscience de votre respiration. Imaginez à présent que vous pouvez respirer à l’intérieur de votre « yoni », ou « lingam ». Ressentez son expansion quand vous inspirez, et une légère contraction quand vous expirez. Devenez conscient des sensations que vous ressentez dans votre « yoni », ou « lingam ». Il ne s’agit ni de ressentir une excitation, ni de provoquer une lubrification ou érection, mais de se connecter par le souffle à son sexe, dans la présence de son partenaire.


Pratiquez le massage tantrique

Le massage tantrique est une pratique de massage issue du tantra, originaire de l’Inde. Conçu pour libérer la circulation de notre énergie sexuelle, ou Kundalini, ce massage peut constituer un préliminaire aux ébats, ou tout simplement rétablir un dialogue corporel et amoureux entre les partenaires.
En pratique : Après avoir décidé lequel de vous deux se fait masser, étendez-vous nu de préférence, dans un espace que vous aurez préparé, à cet effet. Un espace d’intimité pour une profonde connexion avec soi, l’autre et sa dimension divine. Assis à côté de la personne allongée, placez les deux mains jointes devant votre cœur, et énoncez intérieurement votre intention de la connecter à son énergie de vie. Puis massez-la. « La lenteur est de mise, c’est même bien souvent la condition pour développer son ressenti, » précise Nathalie Vieyra. Jouez avec le rythme va permettre à l’esprit du massé de déconnecter. Parfois vos mains s’arrêtent, pour sentir l’énergie circuler. Parfois elles enveloppent le corps, dans un mouvement ample. La respiration des deux partenaires constitue un autre élément central dans la pratique. « Elle est profonde et connectée, pour rester en contact l’un avec l’autre » ajoute notre expert. Le déroulement de la séance ne repose pas sur un protocole précis. « Donner et recevoir en constituent les deux pôles ; comme pour une danse. Toutefois, s’il y a une consigne à respecter, c’est celle du mouvement de bas en haut, le sens de circulation de l’énergie sexuelle.


Célébrez votre union

Pour passer de la sexualité consciente à l’union sacrée, un temps de célébration est nécessaire. « Alors la femme connectée à la déesse, c’est à dire à l’aspect féminin de la divine création, s’unit à l’homme, l’aspect masculin du divin » explique le Dr Shakti Malan.
En pratique : Créez un espace dédié à votre union, avec des bougies, des fleurs, de l’encens, des coussins, de la musique. Allumez les bougies, disposez les fleurs, faites brûler un encens, choisissez une musique. Veillez à ce que chacun s’implique.
Face à face, faites circuler votre énergie entre vos trois centres (sexe, cœur, 3ème œil). En inspirant, connectez-vous à votre Yoni. Creusez le dos, sentez monter votre souffle vers le haut jusqu’à la poitrine. Ressentez l’ouverture et l’allongement de l’espace entre le sexe et la poitrine. Observez le courant d’énergie entre ces deux centres.
Puis inspirez, tracez une ligne invisible avec votre main droite de votre sexe au point central entre vos deux yeux pour visualiser le trajet de l’énergie sexuelle qui monte. Expirez, faites le chemin inverse. Devenez cette « flute creuse », dans laquelle circule librement l’énergie sexuelle. De cette manière, vous canalisez l’excitation, jusqu’à votre 3 ème œil, en passant par le cœur… la clé d’une sexualité consciente. Puis plongez ensemble dans la danse céleste et les ébats sexuels.


NOS SUGGESTIONSArticles