Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 10/12/2013
Magazine » Témoignages

De l’exploit vers l’extraordinaire…

Jusqu’où peut-on encore aller quand on est amputé d’une jambe ? Jusqu’au bout du monde, et même un peu au-delà, à en croire les aventures de Frank Bruno, un sportif handicapé qui relève tous les défis.

Il a traversé l’Atlantique à la rame, réalisé l’ascension du Kilimandjaro et tutoyé les plus hauts sommets du monde. Il a aussi relié la Norvège à la Corse, soit plus de 5000 km en vélo et en kayak, et traversé le Groenland à pied… Des défis incroyables et plus encore, car Frank Bruno n’a plus qu’une jambe. Rien n’est impossible pour cet homme devenu le coach professionnel des plus grandes équipes de sportifs internationaux de football ou de hockey. Son mental est si fort, qu’il est également mandaté par de grandes entreprises pour des cycles de motivation. Plus rien n’étonne cet homme au grand cœur qui dévoue sa vie à l’association Bout de vie, pas même l’apparition d’un esprit.

Cela fait un mois qu’il descend en kayak le Yukon, le fleuve le plus hostile de la planète, il peste contre la nature et ne fait que râler. Trop d’ours, trop de tempêtes, trop de dangers. Il réalise alors qu’il est venu chercher seul l’aventure, que personne ne l’a forcé. Il décide de ne plus s’énerver et sent un apaisement monter en lui. Dans une grande courbe du fleuve, au moment où le Yukon fait 16 km de large et qu’il semble se transformer en océan, Frank comprend qu’il a atteint la solitude absolue. Le prochain village est à 600 km, soit environ 360.000 coups de pagaie avant de rencontrer une âme qui vive. Et pourtant, il a soudain l’impression que quelqu’un vient de se matérialiser derrière lui. Il se retourne et là, une vieille dame qui ressemble aux natifs de l’Alaska, ridée comme une pomme déshydratée, lovée dans ses cheveux blancs, est là, qui l’observe. Dans la tête de Frank, une voix étrange résonne soudain et lui dit : « Je suis la vieille dame de la rivière, je vais t’accompagner, c’est bien ce que tu fais mais il faut accepter les épreuves et ne pas lutter contre, il faut accepter ce que tu es devenu ». Frank n’est pas impressionnable. Ce Corse qui n’a peur de rien, pas même de la nuit, aime préciser : « Je suis hyper rationnel, ma survie tient au respect de mon matériel, et les fantômes… très peu pour moi. Et pourtant, là, il y a quelque chose qui se passe et c’est formidable. L’esprit de la nature est là, je ne vais pas lutter, ça existe ».

Pour connaître la suite de son aventure, Frank Bruno, sportif de haut niveau, homme de défis et d’exploits, sera en conférence pour l’INREES le 17 décembre 2013 : Réservez dès maintenant


NOS SUGGESTIONSArticles