Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 15/10/2013
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction

LE LIVRE À LIRE

Les jumeaux et le mystère de la télépathie

Guy Lyon Playfair
Dunod - InterEditions
Magazine » Air du temps

Les jumeaux
et le mystère de la télépathie

Qui n’a jamais entendu parler d’histoires de communication inhabituelle entre jumeaux ? Ce lien si particulier, avec sa dimension télépathique possible, est un sujet qui captive encore les chercheurs, et qui fait l’objet d’une étude inédite dans le livre « Les jumeaux et le mystère de la télépathie »
de Guy Lyon Playfair.

Guy Lyon Playfair, traducteur et écrivain de renommée pour ses livres sur la parapsychologie, fait partie de ces personnes fascinées par la communication gémellaire. Son histoire avec ce sujet de recherche commença en novembre 1975, lors de l’assassinat à Londres de Ross McWhirter, éditeur avec son frère jumeau Norris du Guinness Book des records. Se remémorant cette idée selon laquelle des jumeaux peuvent partager à distance des pensées et des sentiments, Playfair ne put s’empêcher de se demander si Norris, absent lors de la mort de son frère, n’aurait pas ressenti quelque chose à ce moment-là. La réponse à cette question lui fut donnée plus de vingt ans plus tard, lors d’une rencontre fortuite avec le fils de Norris McWhirter, Alasdair, qui lui confirma se souvenir que son père avait eu une réaction physique ressemblant à une crise cardiaque lors de la mort de son jumeau.

A partir de ce moment-là, Playfair se lança dans des recherches poussées, récoltant témoignage sur témoignage d’incidents particuliers, de pensées, ressentis, et rêves partagés par des couples de jumeaux. Son ouvrage Les jumeaux et le mystère de la télépathie, paru récemment en français, compile ces témoignages en une enquête minutieuse pour étudier les fondements possibles d’une relation de communication paranormale, télépathique, entre jumeaux. Les frères jumeaux Igor et Grichka Bogdanov attestent de ce type de lien ; chez eux il « se traduit surtout par des phénomènes d’empathie, par le partage de sensations ». Les frères ont la sensation « d’accéder à un écran abstrait sur lequel les mêmes informations sont accessibles pour les deux en même temps ». D’après Igor, « on peut écrire un livre à deux sans qu’on sente même la transition. Grichka écrit de son côté, moi du mien, et ça colle tout de suite, parce qu’on procède en effet des mêmes informations, du même corpus. »

D’après Michel Cazenave, « on est frappé de constater comme, dès qu’il s’agit de "télépathie" ou d’autres phénomènes "étranges", on est bien plus exigeant en France qu’on ne l’est d’habitude avec nombre d’expériences dites scientifiques – comme si nous souffrions d’un blocage idéologique qui nous interdit d’examiner la seule possibilité que de telles choses puissent réellement arriver. Mais il faut admettre une fois pour toutes que, la réalité des choses étant avérée, il doit y avoir d’autres plans du réel que ceux auxquels nous sommes habituellement confrontés... » Ainsi, l’ouvrage de Playfair constitue dans le cadre de cette controverse une étude sérieuse et complète, qui permet de distinguer la réalité de certaines expériences paranormales partagées par des jumeaux, d’histoires qui relèveraient plutôt du mythe. « Durant de nombreuses années, j’ai cherché un ouvrage qui fasse autorité dans ce domaine passionnant. Je l’ai enfin trouvé », conclut Rupert Sheldrake.


NOS SUGGESTIONSArticles