Magazine


© Caroline Riegel
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 15/02/2016
  • Catherine Maillard
    Auteur
Magazine » Air du temps

Les semeuses de joie :
un film, un voyage

Retour sur un extraordinaire périple aux quatre coins de l’Inde, avec onze nonnes bouddhistes âgées de 27 à 77 ans.
Un documentaire, une aventure humaine, un message universel !

Nous sommes un dimanche matin d’hiver, décembre 2015, sous un ciel gris encore lourd de la tristesse des récents évènements terroristes. Au cinéma l’Escurial, pour la projection du documentaire Les Semeuses de Joie, de Caroline Riegel, la salle est comble. Au générique de fin, la salle entière se lève pour une chaleureuse standing ovation. Mais pourquoi un tel engouement ? « A cause de la joie authentique et profonde qui se dégage des nonnes, » répond un spectateur. Ce documentaire qui retrace un pèlerinage aux quatre coins de l’Inde de dix nonnes bouddhistes, nous donne à vivre une aventure humaine extraordinaire. Par-delà les cols, « les Semeuses de Joie » caresse les secrets d bonheur, et nous interroge sur notre mode de pensée et de vie, face à la modernité pressante… Quel regard portons-nous sur les autres et nos convictions ? Comment vivons-nous l’instant présent qui s’offre à nous ?


De leur amitié est né un rêve !


Le voyage démarre au Zanskar, une région située dans la plus haute vallée peuplée de l’Himalaya, où se trouve une nonnerie ; là vivent 11 femmes, dans le respect de la séculaire tradition tibétaine. « Elles ont chamboulé ma vie » confie Caroline Riegel. Quel a été le déclic de ce projet ? « De notre rencontre, de notre amitié est né ce rêve. C’est arrivé comme une boutade… Une lueur dans les yeux des nonnes, des années de préparation, beaucoup d’énergie, et voilà ! » se souvient la réalisatrice.

nom de l'image
Quatre mois de voyage, en quittant le Zanskar par le fleuve gelé en février, pour rentrer début juin, à pieds par un col à 5000m. A chacune des images, qui mettent en scène ces femmes extraordinaires, jaillissent leurs éclats de rire. Face à la rudesse de ce qu’elles traversent avec un tel naturel et une joie de vivre, impossible de ne pas remettre en questions nos modes de vie, et notre état d’esprit, toutes nos insatisfactions permanentes, face à ce que nous percevons comme de l’inconfort dans nos vies si protégées. Celles-ci paraissent soudain si dérisoires, presque un affront à négliger ainsi le miracle de la vie, alors que le sourire et les rires de ces nonnes nous en reflètent tout l’éclat.


La conscience du bonheur !


Au fil des séquences, le titre s’impose : Semeuses de joies ! D’où tirent-elles cette incroyable énergie de vie, qui nous manque tant alors que nous avons tout ? « Elles nous font toucher du doigt, la conscience du bonheur ! » s’aventure Caroline Riegel.

Nous avons le choix à chaque instant de vivre un moment de bonheur.

Ces nonnes montrent à quel point le bonheur n’est pas dans la satisfaction d’obtenir ce que l’on désire. Au hasard, la réussite, l’amour, une maison confortable… C’est un état de conscience ! Nous avons le choix à chaque instant de vivre un moment de bonheur quelles que soient les circonstances extérieures. « Quoi qu’il arrive, nous avons toujours la possibilité de choisir de rire ou de pleurer, de regarder le verre à moitié vide ou plein, de partager le meilleur ou de se focaliser sur le pire, » ajoute la réalisatrice. Leur secret ? Il y a une grande part d’acceptation dans leur façon d’appréhender la vie !


Le bien vivre ensemble !


Autre élément essentiel, les nonnes nous entraînent sur la route de la joie… ensemble. Malgré des conditions de voyage particulièrement « roots », il n’y a pas de drames entre elles. C’est également le cas à la nonnerie. « Elles ont un sens très aiguisé du bonheur de vivre ensemble, de partager le meilleur, un sens de l’harmonie, un regard bienveillant les unes pour les autre, dénué de jugement, ou d’exigence, » témoigne Caroline Riegel.
nom de l'image
Chacune des nonnes est importante, chacune est une pièce unique du puzzle unique dont la simple présence change la tonalité de l’expérience… Alors qu’un passeport tarde à venir, remettant en cause le voyage pour l’une d’elles, les autres sont unanimes : « Si elle ne peut pas venir, ce ne sera pas le même voyage. Nous ne pourrons pas savourer de la même façon. » Elles ont développé une profonde compassion, et se mettent à la place de l’autre. Le vivre ensemble est au cœur de leur spiritualité ! C’est essentiel ! Et leur simple présence qui est donnée à voir dans ce film, nous en ouvre la voie.


Simplicité et authenticité


La présence ! Au fil des images, bien plus qu’un long discours, l’expérience est directe, et accessible. Leur joie est presque palpable, vibrante, simple ! Ces nonnes ont quelque chose qui vient du cœur, et d’authentique, qui nous touche… Difficile de dire laquelle de ces nonnes nous émeut plus que l’autre… « Elles sont toutes différentes, mais du groupe se dégage une énergie commune, la joie ! » précise Caroline Riegel. Plus qu’un film, les semeuses de Joie, ouvre la possibilité d’un vivre ensemble dans la joie et la simplicité, en cultivant la compassion, et ce regard bienveillant les uns pour les autres… Etre présent, tout simplement ! Bien plus qu’un magnifique documentaire, une authentique leçon de vie autour de valeurs essentielles pour notre monde d’aujourd’hui !

Informations sur les séances



NOS SUGGESTIONSArticles