Magazine


© Daniel Danilov
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 14/04/2015
  • Jocelin Morisson
    Auteur
Magazine » Témoignages

Lily : l'enfant miraculée

L'histoire étonnante d'une enfant sauvée par une voix mystérieuse, nous interpelle sur le pouvoir de l'amour au-delà de la mort...

L’histoire a fait la une de tous les médias outre-Atlantique, et quelques-uns en ont parlé en France, mais seulement pour mentionner la survie « miraculeuse » d’une petite fille de 18 mois, Lily, qui a passé plus de 13 heures la tête en bas, attachée à son siège, alors que la voiture de sa maman s’était retournée en tombant dans une rivière en contrebas d’un pont qu’elle a mal négocié. L’accident est survenu le vendredi soir vers 22h30 ; un voisin a entendu un grand bruit mais n’a rien vu. Et pour cause, la voiture était masquée par un large pont. Elle n’a été découverte que le samedi midi par un pêcheur qui a donné l’alerte et précisé que rien ne bougeait. La commune de Spanish Fork River est située à environ 80 km au sud de Salt Lake City, dans l’Utah, et la température de la rivière était glaciale, alors que l’eau avait commencé à envahir l’habitacle de la voiture. Mais la petite fille avait la tête juste au-dessus de la surface de l’eau, et les sauveteurs l’ont récupérée inconsciente, en hypothermie et sans pouls, mais vivante… à quelques minutes près. Ses yeux papillonnaient, a expliqué l’un d’eux. Un miracle, donc, car elle va bien aujourd’hui. La mère, malheureusement, était décédée, semble-t-il, sur le coup, au vu de la gravité de ses blessures.

C’est là où les choses prennent un tour « surnaturel » et les médias américains de même que les réseaux sociaux se sont déchaînés. En effet, les quatre premiers sauveteurs, deux policiers de Spanish Fork et deux pompiers, ont tous les quatre entendus une voix, dont l’origine reste « mystérieuse », qui appelait depuis l’intérieur de la voiture et disait : « Aidez-nous, aidez-moi, nous sommes à l’intérieur ». Ils en ont témoigné jusque sur la chaîne CNN. « L’esprit de la maman », « un ange », « une hallucination auditive », « la mère dans un dernier souffle », les positions sont tranchées quant à l’origine de cette voix, mais aucun média ne donne l’information vraiment importante : le rapport du médecin légiste confirme-t-il l’heure de la mort, bien antérieure à celle du sauvetage ? En fait, l’interrogation s’est reportée sur les analyses toxicologiques, qui prendront des semaines, pour savoir si elle avait ou non consommé des drogues. Plusieurs grands médias dont la chaîne ABC et le Huffington Post ont cependant confirmé que la mère était morte sur le coup, en citant l’un des policiers, le Lt Matt Johnson : « Nous pensons qu’elle est morte sur le coup en raison de la gravité du traumatisme qu’elle a subi. Je ne pense pas qu’elle ait pu survivre à l’impact. Le traumatisme était massif. » La voix a décuplé la motivation des sauveteurs, qui ont retourné la voiture à la force des bras, ont-ils expliqué. C’est là qu’ils ont vu Lily.

Nous avons demandé au Dr Jean-Jacques Charbonier, anesthésiste-réanimateur à Toulouse et auteur de plusieurs livres sur l’Expérience de mort provisoire et la médiumnité, ce qu’il en pensait : « Pour avoir reçu moi-même des messages d'alertes télépathiques de la part de deux comateux hospitalisés dans mon service de réanimation, cette histoire ne m'étonne qu'à moitié. Sous réserve que les faits rapportés ici soient bien vérifiés, il est tout à fait possible que la conscience intuitive de la mère décédée soit venue solliciter celle des quatre sauveteurs pour éviter la mort de son enfant. La modélisation du fonctionnement de la conscience que je propose autorise parfaitement ce genre de prouesse. Les ateliers d'hypnose que j'organise pour entrer en contact avec les consciences intuitives des défunts et les recherches que j'effectue avec des médiums pour percevoir la conscience intuitive des comateux rentrent tout à fait dans ce cadre. La conscience intuitive est une sorte d'ICloud d'informations pouvant être, sous certaines conditions, capté partiellement par certains cerveaux. »


NOS SUGGESTIONSArticles