Magazine


© Christian Schloe
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 25/02/2016
  • Aurélie Aimé
    Auteur
Magazine » Enquêtes

La Lune :
son incroyable influence

La lune est un astre mystérieux. Essentielle à l’existence de la vie sur terre telle que nous la connaissons, elle régit le mouvement des marées, et nourrit de nombreuses croyances quand à son impact sur notre santé physique et mentale.
Entre légendes millénaires, superstitions et études scientifiques,
que savons-nous réellement de son influence sur nous ?

Qui, ne pouvant trouver le sommeil, ne s’est pas demandé une nuit si ce n’était pas à cause de la pleine lune ? Si beaucoup pensent qu’il s’agit d’une légende, de nombreuses études tendent à prouver qu’il existe un lien entre lune et qualité de sommeil. Le Dr. Henry Puget, praticien en médecines naturelles et auteur de Lune et santé, mode d’emploi a lui même subi ces insomnies, c’est alors qu’il s’est intéressé de plus près à cet astre. Il raconte : « en période de lune je dormais très mal. J’ai constaté que dans ma clientèle plusieurs personnes vivaient le même phénomène. Comme je suis un scientifique je me suis demandé ce qu’il se passait. J’ai essayé de comprendre l’aspect scientifique, mais également psychologique, et ésotérique ».


Sur le sommeil et la santé


L’équipe d’un centre de chronobiologie Suisse a pu faire une corrélation précise entre phases de la Lune et sommeil. Les chercheurs se sont en effet aperçus que la qualité du sommeil diminuait les nuits de pleine lune, et les mesures physiologiques ont conforté cette impression. Quand la lune est ronde, leur taux de mélatonine, une hormone qui intervient dans le processus de l’endormissement, décroissait. Selon le Dr. Puget, une quinzaine de pathologies pourraient être expliqués par l’influence de cet astre. Il a pu constater que lorsqu’il pratiquait des injections d’oligo-éléments ou de vitamines en période de pleine lune, les patients étaient plus sensibles à la douleur et saignaient plus. « En parlant avec des chirurgiens, j’ai également su que certains redoutaient d’opérer en période de pleine lune, car ils constatent que les hémorragies sont plus fréquentes. » Selon lui, le phénomène s’expliquerait par une sorte de « marée intérieure » générée par la force gravitationnelle de la lune, qui causerait une vasodilatation. Ce phénomène physique expliquerait également qu’il serait plus propice de se couper les cheveux lorsque la lune est ascendante, les cheveux pouvant ainsi bénéficier d’un meilleur apport en vitamines, oligo-éléments et acides aminés.

Une sorte de "marée intérieure" générée par la force gravitationnelle de la lune

Manque de sommeil, problèmes de circulation sanguine, cystites… Il est possible de voir dans ces symptômes des indices pour prendre meilleur soin de notre santé. Jeûner 2-3 jours les jours de pleine lune serait particulièrement efficace pour détoxifier l’organisme. Certaines petits rituels peuvent également aider : Henry Puget recommande d’exposer une bouteille de verre remplie d’eau aux rayons de la peine lune, et d’en boire ensuite un verre tous les matins. Ce geste agirait sur les surrénales, et donnerait beaucoup d’énergie. « Je me suis aperçu que les sportifs de haut niveau le font également », explique t’il.


Sur l’inconscient et l’état émotionnel


« Etre dans la Lune », « lunatique » ou « mal luné ». Peut-être ces expressions courantes ne sont t’elles pas le fruit du hasard, tant la lune est le symbole du rêve et de l’inconscient, de l’introspection, et de notre part d’ombre. Contrairement au soleil, elle disparaît complètement certaines nuits. En son absence, nous sommes plongés dans le noir complet, privés de l’un de nos sens, et donc plus vulnérables. Comme l’illustre symboliquement le mythe du loup garou qui se transforme les soirs de pleine lune, captif de ses pulsions animales, la lune incarne le côté sombre de notre personnalité, elle peut être ressentie comme dangereuse. Dans beaucoup de religions et croyances la nuit fait même peur. Elle fait apparaître des êtres que qui se tiennent aux portes du jour : esprits, et être maléfiques ne sont pas loin et peuvent nous assaillir. Jung, dont l’une des approches a été d’associer psychologie et symbolisme s’est penché sur le sujet de la lune : « cette lumière continuellement changeante dans la nuit, la sphère nocturne de l’expérience humaine. » Selon lui la lune est liée au monde des fantasmes et de la folie. La lune est aussi associée à la mer, dont elle contrôle les marées. Dans l’inconscient collectif cher à Jung, l’état de la mer évoque les changements de l’humeur, tantôt calme, tantôt agitée et impétueuse. Cette agitation que certains ressentent pourrait s’expliquer par un phénomène physique : la lune est un système électromagnétique, dont le rayonnement aurait un effet sur le système nerveux. Les chercheurs du CERN (Centre européen pour la recherche nucléaire) ont découvert par hasard qu’elle exerçait une influence notable sur les électrons.

La lune croissante est un signe d’espoir

Dans beaucoup de civilisations la lune croissante est un signe d’espoir, tandis que la lune décroissante invoque la mort, le désespoir, la folie. Le Dr. Puget raconte « Quand j’ai fait mon stage d’internat en hôpital psychiatrique, en période de pleine lune tout est fermé à double tour. Je me souviens qu’un malade s’est enfermé dans une annexe de l’hôpital, et qu’il a tout cassé, il a mis le feu. Cela m’a interpellé. » Différentes études viennent corréler son témoignage, même si le sujet reste controversé. Des psychiatres ont découvert que les personnes plus anxieuses ou agressives les soirs de pleine lune sécrétaient plus de mélatonine que la moyenne. Dans la même lignée, des psychologues américains ont analysé des délits et crimes commis pendant un an dans une grande agglomération américaine. Ils ont constaté une augmentation significative du nombre d'actes délictueux lors des « full moons ».


Sur notre lien au féminin


Depuis toujours la lune est généralement liée au féminin. En astrologie, on dit que l’humain est structuré en lien avec le soleil, la lune, et toutes les autres planètes. La lune gouverne le cancer, signe d’eau, elle est un symbole de fécondité, de la nuit et de la féminité. Elle est sensée, lors des phases de nouvelle lune favoriser un retour sur soi, une introspection qui répond aux besoins profonds de s’écouter et d’être écouté, accueilli avec tendresse, avec cette capacité d’enveloppement souvent associée aux femmes. Dans de nombreuses mythologies elle a aussi souvent été associée à des divinités féminines : Séléné chez les Grecs, Luna chez les Romains, Ixchel chez les Mayas, Isis en Egypte... Mais il y a des exceptions. Pour les Indiens Gé du Brésil central et nord-oriental, cet astre est une divinité mâle, Le Dieu japonais Tsu-ku-yo-mi est associé à la lune, de même chez les Mésopotamiens, avec le dieu Sin ou au sein des mythologies scandinaves, lettones…

Les parallèles entre les phases de lune et la Femme sont étonnants

Les parallèles entre les phases de lune et la Femme sont étonnants. Dans le calendrier lunaire, les cycles au cours desquels la Lune tourne autour de la Terre et autour d'elle-même sont de même durée que le cycle hormonal de la femme. De même que la lune réfléchit les rayons du soleil, la femme est plutôt associée au principe passif, réceptif, tandis que le soleil représente plutôt le principe actif. En Asie, elle est associée au Yin. En Chine elle est un symbole de la fécondité, on la célèbre lors de la Fête de la lune, le 15ème jour du 8ème mois lunaire, un soir où elle est particulièrement brillante et ronde. Quand à un éventuel impact réel sur la fertilité et sur les accouchements ? Selon le Dr. Puget « du point de vue des naissances, la moitié des publications scientifiques disent que la lune les influencent, l’autre moitié que non. Rien n’est donc prouvé pour le moment. » Et il en est de même pour la fertilité : si certains scientifiques avancent qu’elle accélèrerai l’ovulation, le lien n’a pour l’instant pas été confirmé.

De même que les huitres s’ouvrent ou se ferment en fonction des marées, que le jardinier en agriculture biodynamique tient compte de ses rythmes pour obtenir des productions qualitatives, peut-être gagnerions nous aussi à réintégrer la lune dans les cycles de nos vies ?


NOS SUGGESTIONSArticles