Magazine


© D.R.
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 03/05/2016

A RETROUVER DANS

Inexploré n°30

La révolution quantique, libérons le potentiel de notre existence
Magazine » Enquêtes

Synchronicités,
la vie nous guide

La notion de « synchronicité », associée à Jung, est aussi
née de l’esprit d’un physicien quantique, Wolfgang Pauli.
Les expériences extraordinaires qu’elle recouvre
pourraient être le support d’un étrange dialogue…

Alors qu’il est à New York, en train de rédiger un chapitre sur les Bochimans pour son œuvre majeure, The Way of the Animal Powers, l’anthropologue Joseph Campbell fait une « rencontre » des plus étonnantes. Au moment où il détaille l’importance que la mante religieuse occupe dans la mythologie de cette population africaine, il se lève soudainement, ouvre une fenêtre et tombe nez à nez avec… une mante religieuse. « Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’apparition d’une mante religieuse au quatorzième étage d’un gratte-ciel en plein milieu de Manhattan est en soi quelque chose de très inhabituel », appuie le psychiatre Stanislav Grof qui rapporte cette anecdote dans Quand l’impossible arrive. Comment comprendre la simultanéité de ces deux événements, qui n’ont en apparence rien à voir, mais qui semblent reliés par un sens commun ? Née à la croisée de la psychologie et de la physique quantique, la notion de « synchronicité » mélange les genres et décale notre regard sur la causalité.


Une concordance d’incidents porteurs d’un sens précis


Paul Kammerer, un biologiste autrichien, est l’un des premiers scientifiques à s’intéresser aux coïncidences. Il remplit de nombreux carnets de telles étrangetés. Un jour, il achète un ticket de tramway et une place de théâtre portant les mêmes chiffres. Le soir même, un proche lui conseille de contacter quelqu’un dont le numéro de téléphone présente l’exacte même combinaison. Kammerer éveille la curiosité de Carl Gustav Jung qui se met à étudier les rouages de ces coïncidences. ...

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles