Magazine


©
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 11/06/2015
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction

LE LIVRE À LIRE

Vers une civilisation solaire

Omraam Mikhaël Aïvanhov
Prosveta
Magazine » Bonnes feuilles

Vers une civilisation solaire

Le penseur Omraam Mikhaël Aïvanhov nous invite à réfléchir à la place du soleil dans nos vies à travers ce brillant ouvrage "Vers une civilisation solaire".

"Quand le soleil se lève, il répand sa lumière, sa chaleur, cette vie qui pousse les hommes à se lever aussi pour aller au travail. Certains vont au bureau, à l’usine ou aux champs, d’autres ouvrent leurs boutiques. Les enfants vont à l’école. Les rues sont pleines de cris, de gens et de voitures qui circulent… Le soir, lorsque le soleil se couche, on ferme les boutiques, on quitte les bureaux, on retourne à la maison, et puis voilà… au lit ! C’est le soleil qui rythme la vie des êtres, et c’est lui aussi qui a été l’initiateur de la culture, de la civilisation.
On se demande parfois quel est celui qui le premier, a enseigné aux hommes l’écriture, l’agriculture, l’usage du feu ou de certains outils, et on nomme tel ou tel, mais en réalité, à l’origine de toutes ces découvertes, il y a le soleil. Vous direz que ce n’est pas possible, que le soleil n’est pas intelligent, qu’il n’a pas de cerveau pour penser ni de bouche pour parler. Alors, d’après vous, il n’y a que les humains ignorants qui soient intelligents, et celui grâce à qui toute vie est possible sur la terre n’est pas intelligent ! … Or voilà que c’est le soleil le premier qui a apporté la science à l’homme. Comment ? C’est très simple à comprendre, c’est parce que le soleil nous donne sa lumière que nous pouvons voir les objets, les formes, les reliefs, les couleurs, les distances. C’est grâce à cette lumière que nous pouvons nous orienter, observer, comparer, calculer. Sans la lumière, aucune science n’est possible. Que peut-on connaître dans l’obscurité ? Rien.
Et maintenant, si je demande qui a apporté la religion, certains, qui se croient grands philosophes, me répondront que c’est la peur, la peur des humains face aux forces de la nature. Non, c’est là un point de vue très limité. C’est le soleil qui a créé la religion : en donnant sa chaleur aux humains, il a introduit en eux un besoin de se dilater, d’aimer, d’adorer. Dans le froid, il ne peut y avoir d’amour. Mais chauffez quelqu’un, il s’épanouit, il se sent bien et il commence à aimer. Voilà comment la religion est apparue : grâce à la chaleur. Cette religion peut n’être d’abord que de l’amour pour un homme, une femme, ou même un animal : un chien, un chat, un canari… Peu importe, c’est un commencement. Un jour, cet amour s’élèvera jusqu’au Maître de l’Univers, jusqu’au Seigneur.
Enfin, c’est aussi le soleil qui a été l’initiateur de l’art : parce qu’il apporte la vie. Dès qu’un être a la vie, il commence à vouloir bouger, agir, s’exprimer, et voilà la danse, le chant, la peinture, la sculpture. L’art commence avec la vie. Regardez les enfants : ils bougent, ils crient, ils gribouillent… Leurs cris, c’est le commencement de la musique ; leurs gribouillages, c’est le commencement de la peinture ; leurs petits pâtés, c’est le commencement de la sculpture ; leurs petites maisonnettes, c’est le commencement de l’architecture ; et tous leurs petits mouvements, c’est le commencement de la danse. Oui, l’art commence avec la vie, et la vie vient du soleil.
Comment un artiste pourrait-il créer quoi que ce soit si le monde était plongé dans l’obscurité ? D’où prendrait-il ses modèles ? Qui lui donnerait l’idée des mouvements, des formes, des couleurs ? J’ai dit à des peintres : « Vous peignez des tableaux, mais qui vous a donné les couleurs ? Est ce que vous les avez fabriquées ? Non. A travers les minéraux et les végétaux dont elles sont extraites, c’est le soleil qui vous a donné les couleurs, est ce que vous y pensez ? » Jamais les peintres ne rendent grâce au soleil qui leur a fourni les couleurs, et il est même rare qu’ils le représentent dans leurs tableaux.
Parce qu’il apporte la lumière, la chaleur et la vie, le soleil est donc l’initiateur de la science, de la religion et de l’art. Et pourtant, c’est le dernier que les humains aiment et respectent. Eh bien, moi, je suis l’avocat du soleil, je demande la réhabilitation du soleil ! Je suis indigné de voir comment on le traite : on élève des monuments à des imposteurs, et jamais au soleil ! Et pourtant, la cause première, l’origine de toute chose, c’est lui."


NOS SUGGESTIONSArticles