Magazine


© Maksim Šmeljov - Fotolia
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 01/01/2014

A RETROUVER DANS

Inexploré n°21

Nos pouvoirs de guérison
Magazine » Enquêtes

Vers une médecine intégrative

De nombreux acteurs de la santé en appellent aujourd’hui à l’émergence d’une médecine qui sache tirer le meilleur de nos propres potentiels de guérison.

A l’heure où la médecine arrive à des performances chirurgicales incroyables, où elle est capable de manipulations génétiques vertigineuses et de tours de force chimiques redoutables, nombre de médecins, de soignants, de thérapeutes, se questionnent sur les facteurs réels de la guérison. Car si les habilités développées par la science médicale doivent être évidemment louées, l’organisme humain est trop souvent réduit à des organes et des fonctions, considérés comme les pièces d’une grande machine à laquelle il faut imposer des solutions.

Or, médecins et psychiatres s’accordent à le dire, nous sommes bien plus qu’une mécanique biochimique, et notre organisme déploie en réalité des prouesses que la science est encore bien loin d’égaler. Pour le dire simplement : l’être humain est doté de capacités d’autoguérison insoupçonnées. Et ce potentiel de régénérescence, lorsqu’il a lieu, révèle une intelligence et une finesse qu’aucune technique artificielle ne semble pouvoir atteindre. « Nous sommes les possesseurs de pouvoirs immenses dont nous ne soupçonnons pas même l’existence. Le cerveau et le corps humain détiennent des capacités inouïes que nous n’utiliserons sans doute jamais, soit par ignorance, soit parce que nous ne savons pas comment les repérer, les identifier, les développer et les activer », indique le Dr Frédéric Saldmann, cardiologue et nutritionniste. Que savons-nous alors sur ces pouvoirs immenses dont nous serions détenteurs ? Qu’est-ce qui favorise leur apparition, et quelle médecine pour les accompagner ?


La clé de la guérison est en nous


N’avez-vous jamais été émerveillé de la vitesse avec laquelle une entaille au bout de votre doigt se cicatrise ? Instantanément, tout un processus de réparation se met en place de manière à régénérer les tissus. Au bout de quelques minutes déjà, vous pouvez constater la consolidation à l’œuvre et quelques heures plus tard, la plaie est refermée. Vasodilatation, migration cellulaire, émission d’hormones et de facteurs de croissance, élimination des déchets, formation de nouveaux tissus... Tout ce processus, fabuleusement coordonné, va produire une cicatrisation qui frôle la perfection. Au final, l’empreinte de votre doigt n’en souffrira même pas. Cela en soi est déjà incroyable, et nous ne comprenons pas encore entièrement comment cela se fait. Que penser alors de la réparation des plaies profondes ? De la capacité des os à se ressouder ? De l’habileté du système immunitaire à combattre certains virus ou bactéries nocifs pour nous ? « Une équipe de l’Institut Pasteur a mené une expérience durant laquelle ont été prélevées des cellules souches sur des cadavres vieux de 15 jours. Imaginez dans quel état ils devaient être ! Après avoir été mises en culture, ces cellules sont reparties. Les cellules souches peuvent tout faire, reconstituer n’importe quel organe. Cela illustre combien le corps humain en lui-même a des moyens de régénération incroyables » ...

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles