Magazine


© Ballot-Flurin
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 16/05/2016

A RETROUVER DANS

Inexploré n°30

La révolution quantique, libérons le potentiel de notre existence

LE LIVRE À LIRE

L'apithérapie

Catherine Ballot-Flurin
Eyrolles
Magazine » Enquêtes

Le Yoga des abeilles

Les alchimistes de la ruche, modèles d’intelligence connectée, produisent de l’or sans jamais rien détruire. Un exemple dont nos sociétés feraient bien de s’inspirer… Le yoga des abeilles nous aligne sur cet état vibratoire fécond.

Sous escorte ailée, j’atterris à la miellerie Ballot-Flurin de Lahitte-Toupière (Hautes- Pyrénées). Je me sens... vibrante. J’ai rendez- vous avec le peuple des abeilles ! Dans la journée, je me ferai « masser », corps et âme, par les pattes délicates et les baisers de miel d’une nuée d’abeilles. Des années plus tôt, pour un reportage sur l’apiculture douce, fer de lance de cette entreprise engagée, j’avais ravalé ma phobie de ces hyménoptères, sans imaginer que j’allais repartir de là transformée... Il m’était impossible, alors, de ne pas fuir à tire-d’aile à la vue d’une abeille ! En chemin vers les ruchers de Cauterets, Catherine Ballot-Flurin m’avait conseillé de méditer pour me mettre en résonance anticipée avec les abeilles, sensibles aux humeurs des humains. Cette pionnière de l’apiculture bio avait ensuite ouvert les ruches, libérant des millions de pollinisatrices. Munie d’un simple voile sur le visage et de conseils de bon sens (ne pas couper leur route), je n’avais éprouvé aucune peur, juste une émotion immense. Une connexion intense. Dans ce climat de confiance, les abeilles volaient autour de nous, sans nous agresser. Consciente qu’atteindre cette présence connectée n’est pas spontané, même pour un apiculteur, Catherine Ballot-Flurin a développé le yoga des abeilles. Accessible aux professionnels du miel comme au grand public, cette approche sensible du vivant permet d’atteindre un état vibratoire aligné qui favorise l’écoute et la compréhension des abeilles, des principes qui campent au cœur de l’apiculture douce.


La femme qui parle aux abeille


Lahitte-Toupière abrite le Spa des Abeilles, où se déroule ce yoga unique au monde, mais aussi le lieu de vie de Catherine Ballot-Flurin. En ce doux automne, la maison de pierre, entourée de ruches, est ouverte aux quatre vents. Les abeilles sont ici chez elles.

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles