Article


© D.R
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 12/02/2018
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction

LE LIVRE À LIRE

Love

Collectif
Editions de l'Homme
Magazine » Bonnes feuilles

LOVE, Le grand livre de l'Amour

L'amour est le plus mystérieux des sentiments. 113 experts du monde entier dévoilent ses différents visages. Sociologues, anthropologues, neuroscientifiques, psychologues ou sexologues, c'est avec des mots simples et de manière accessible que ces chercheurs nous font part de leurs opinions, analyses et expérimentations minutieuses sur l'amour...

«L'amour passion et le désir sexuel sont des universaux culturels. »

L'amour passion pour toujours ?




Elaine Hatfield est née à Hawaii en 1937. Elle a reçu plusieurs prix scientifiques pour ses recherches interculturelles. En collaboration avec son mari, Richard L. Rapson, elle a publié d'importantes études sur l'amour et la sexualité. Elle a introduit la différence entre l'amour passion et l'amour compagnonnage. Peuvent-ils durer toujours ?

De nos jours, des spécialistes de diverses disciplines - notamment la psychologie (sociale, cultu relle et évolutionnaire), les neurosciences, l'anthropologie et l'histoire - ont enfin commencé à répondre à certaines des grandes questions relatives à l'amour passion. Ils ont utilisé pour cela un impressionnant éventail de techniques, allant de l'étude de primates vivant en pleine nature à l'analyse scrupuleuse de scanographies cérébrales. Parallèlement à ces merveilles de technologie et d'analyse mises en œuvre clans cette quête de compré­ hension, des historiens ont contribué à ces recherches par ce que l'on appelle communément l'« approche ascendante ». Au lieu d'étudier seulement la vie des rois et des reines, cette approche ascendante met en lumière la vie (et les amours) de la grande majorité des gens au moyen de données démographiques, d'œuvres architecturales, de manuels médicaux, d’édits ecclésiastique, de paroles de chansons et de journaux. Ce large éventail méthodologique a permis à de sspécialistes d’apporter plusieurs réponses à des questions qui ont fasciné (et dérouté) les précédentes générations de chercheurs. Considérons ici quelques-unes de ces réponses.


Qu'est-ce que l'amour passion ?

L'amour passion est un état émotionnel extrêmement puissant, généralement défini comme un état d'intense désir d'union avec une autre personne. C'est une émotion complexe, marquée par des hauts et des bas extrêmes, qui pousse la personne amoureuse à penser de manière obsessionnelle à la personne désirée. L'amour partagé (quand l'objet du désir ressent la même chose en retour) est associé à l'épanouissement et à l'extase ;l'amour non partagé (quand l'objet du désir ne ressent pas la même chose en retour) est souvent associé à des sentiments de vide, d'anxiété et de désespoir. L'amour passion peut aussi être appelé «amour obsessionnel » ou «maladie d'amour ».


Y a-t-il un lien étroit entre l'amour passion et le désir sexuel ?

Récemment, des psychologues sociaux, des spécialistes des neurosciences et des physiolo­ gistes ont commencé à étudier les liens entre l'amour, le désir sexuel et le comportement sexuel. Ils ont trouvé que (du moins en Occident, et sans doute dans une grande partie du monde) l'amour passion et le désir sexuel sont étroitement liés. Si des jeunes gens sont passionnément (ou sentimentalement) amoureux de quelqu'un, ils ressentent presque toujours un frisson de désir sexuel pour la personne aimée. Bien sûr, les jeunes n'ont pas besoin d'être amoureux pour désirer quelqu'un sexuellement. La popularité des rapports sexuels occasionnels le confirme sans conteste.


Combien de temps l'amour dure-t-il ?

L'amour passion est une émotion passagère . C'est un «haut » de la vie, et un « haut » ne peut pas durer toujours. Peu après le mariage, l'amour passion commence à s'affai blir. D'ailleurs, les couples mariés depuis longtempsadmettent souvent ne plus ressentir l'un pour l'autre qu'un « peu » d'amour passion. Heureusement , ce tableau apparemment sombre peut avoir un bon côté. Là où l'amour passion a existé unjour, l'amour compagnonnage peut le remplacer, et serait censé le faire.
L'amour compagnonnage serait une émotion douce, faite de sentiments de profond attachement, d’intimité et d’engagement. Certains chercheurs ont indiqué que, quand l’amour passion diminue, l’amour compagnonnage augmente. Il faut remarquer toutefois qu’il existe des témoignages contradictoires à la fois pour et contre le rôle de l’amour compagnonnage dans les relations amoureuses. Par exemple, l’étude que nous venons de vous présenter n’étaye pas cette affirmation. Les couples ayant participé à cette étude ont déclaré que l’amour passion et l’amour compagnonnage ont tous deux tendance à décliner (de la même manière) avec le temps.


Depuis quand l’amour passion existe-t-il, et existe-t-il de partout ?

L'amour passion est aussi vieux que l'humanité. Les conteurs tribaux racontaient déjà en 2000 av.J.-C. le mythe sumérien d'lnanna et Dumuzi, dans lequel Inanna, la déesse de l'amour, de la sexualité et de la guerre, prenait pour amant le berger Dumuzi. Bien que les anthropologues aient longtemps affirmé que l'amour passion était un concept purement occidental, la plupart des spécialistes s'accordent aujourd'hui pour dire que l'amour passion et le désir sexuel sont des universaux culturels.
Bien sûr, chaque culture a une profonde influence sur la manière dont les gens considèrent l'amour. Sont-ils impatients de vivre ces sentiments tumultueux et pensent-ils que l'amour est un préalable au mariage ou croient-ils au contraire que les mariages doivent être arrangés sur la base de facteurs plus pragmatiques ?

Des historiens ont prouvé également que les attitudes d'une société envers l'amour, la sexualité et l'intimité peuvent profondément changer avec le temps. Considérons la Chine, qui possède une culture très ancienne. Les premières sources historiques datent de 4000 ans, sous la dynastie Xia (ou première dynastie). Ces témoignages prouvent que les Chinois ont adopté au fil du temps des attitudes très différentes envers les relations amoureuses passionnées, qu'ils ont donné des significations très différentes à l'« amour », qu'ils ont désiré des traits très différents chez leurs partenaires amoureux et qu'ils ont nettement différé sur la question de savoir si ces sentiments devaient être proclamés au grand jour ou bien cachés dans les recoins les plus profonds du cœur.

Même s'il ne fait aucun doute qu'il existe des différences culturelles à la fois au sein d'une même culture et entre plusieurs cultures, l'amour lui-même est universel. Ce que ce large éventail de recherches devrait nous rappeler, c'est que l'amour peut prendre de nombreuses formes. Il peut être anéantissant et dévorant, ou doux et nourrissant. Il peut durer toujours et il peut disparaître. Ce qui est certain, c'est qu'il existe - et qu'il existe partout.

Les clés

-> L'amour passion est un état émotionnel extrêmement puissant, généralement défini par un intense désir d'union avec une autre personne.
Il est étroitement lié au désir sexuel.
-> L'amour passion et l'amour compagnonnage ont tous deux tendance à décliner (de la même manière) avec le temps.
-> Même s'ilexiste des différences culturelles, l'amour lui-même est universel et peut prendre de nombreuses formes.



« Cherchez quelqu'un pour qui le mot 'amour' veut dire à peu près la même chose quepour vous. »

Que signifie «Je t'aime » ?



En lisant des études sur l'amour, on rencontre toujours son nom.

« Pour moi, confiait un psychologue, son nom est l'équivalent de celui de Freud ou de Maslow lorsqu'on parle de l'amour.»

Son « triangle de l'amour » est généralement reconnu comme étant l'un des meilleurs modèles pour expliquer le concept amoureux. Mais aujourd'hui, Robert J. Sternberg ajoute à son triangle nos «histoires d'amour personnelles », dans sa quête pour comprendre le sens des trois mots les plus populaires au monde : « Je t'aime. »

Il arrive souvent que deux personnes se disent «Je t'aime » pour se rendre compte plus tard, à leur grand regret, qu'elles donnaient un sens différent à ces trois mots. Ayant investi du temps, de l'argent et, surtout, des ressources émotionnelles dans la relation, elles auraient souhaité avoir compris plus tôt que l'amour signifiait quelque chose de différent pour chacune d'elles.
Que veulent donc dire les gens quand ils déclarent « ]e t'aime » ? Selon ma théorie duplex de l'amour, l'amour a de nombreuses significations. La réussite d'une relation amoureuse dépend en grande partie des significations que donne à l'amour chacun des deux partenaires.


Le triangle de l'amour

Selon la théorie duplex, l'amour est un triangle dont les trois composantes de base sont l'intimité, la passion et l'engagement . L'intimité comprend la confiance, le soin, la compassion, la communication, la compréhension, l'empathie et l'attachement. La passion englobe l'excitation, l'énergie, l'enthousiasme et le sentiment irrépressible d'être magnétiquement attiré par une autre personne. L'engagement implique la décision de maintenir, quoi qu'il arrive, la relation dans le long terme, peut-être même indéfiniment.

Différentes combinaisons d'intimité, de passion et d'engagement génèrent différentes sortes d'amour. Si l'une de ces trois composantes est absente, c'est le non-amour. L'intimité seule est ce que nous interprétons en général comme étant l'amitié. La passion seule est un engouement passager. L'engagement seul est un « amour » vide. L'intimité associée à la passion, mais sans engagement, est l'amour « romantique». L'intimité associée à l'engagement, mais dénué de passion, est l'amour compagnonnage. La passion associée à l'engagement, mais sans intimité, est l'amour fou. Et l'intimité associée à la passion et à l'engagement est l'amour accompli ou amour complet.


Différentes chronologies

Les trois composantes de l'amour ont différentes chronologies. L'intimité tend à être faible la première fois qu'un couple se rencontre. Avec le temps, si la relation se poursuit, l'intimité tend à s'intensifier. Si la relation échoue, l'intimité se met à décliner. Si la relation réussit, l'intimité finit par tendre à l'asymptote. Mais elle peut ensuite décliner si l'un des deux membres du couple commence à garder des secrets.

Commencer à garder des secrets, c'est ouvrir une porte difficile à refermer par la suite. La chronologie de la passion est plus celle d'une dépendance. Au début, une seule exposition à la personne aimée suffit à provoquer d'intenses vagues de plaisir.À mesure que le temps passe, les expositions peuvent mener à l'habituation : ce n'est plus le même « ouah ! » que l'on éprouvait au début. Après quelque temps, la passion peut atteindre l'asymptote à un niveau plus bas qu'elle l'avait atteinte à son apogée. Mais si l'on perd la personne aimée, on peut passer au sevrage, un peu comme quelqu'un qui arrête brusquement la consomma­tion d'une substance dont il était devenu dépendant (alcool, nicotine, caféine, etc.).

Il faudra alors un certain temps pour surmonter les symptômes de sevrage. Dans les relations qui fonctionnent bien, l'engagement s'accroît en général avec le temps jusqu'à atteindre un asymptote à une moment donné, par exemple quand le couple décide de se marier. Dans les relations réussies, l’engagement peut ensuite rester à cette asymptote ou même monter un peu plus haut. Dans les relations ratées, l’engagement peut disparaître complètement.


Plus de satisfaction

Nous avons conçu un questionnaire pour mesurer chacune des composantes de l'amour dans une relation particulière. Nos recherches ont montré que deux composantes ont tendance à mener à un plus grand bonheur et à une plus grande satisfaction dans la vie. Plus les couples font l'expérience de l'intimité, de la passion et de l'engagement, plus ils ont tendance à être heureux. Mais en même temps, il existe une influence modératrice.

Les couples ont aussi tendance à être plus heureux dans la mesure où leurs modèles triangulaires sont appariés, c'est-à-dire dans la mesure où l'équilibre entre l'intimité, la passion et l'engagement désiré par chacun est le même. Donc, si l'un désire beaucoup de passion mais peu d'intimité alors que l'autre désire beaucoup d'intimité mais peu de passion, le couple trouvera sa relation insatisfaisante.


L'amour est une histoire

Nous pouvons nous demander d'où proviennent exactement ces triangles de l'amour. Leur origine se trouve dans les histoires d'amour. Depuis notre naissance, nous sommes exposés à de nombreuses histoires d'amour - la relation de nos parents, les relations des parents de nos amis, les relations racontées dans les livres, présentées à la télévision et dans les films et, bien sûr, celles de notre propre vie. Chaque histoire a deux protagonistes pouvant jouer des rôles similaires ou complémentaires. Les histoires évoluent et changent avec le temps. Les gens ont des hiérarchies d'histoires, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas simplement une histoire préférée, mais plutôt une hiérarchie de préférences. Une histoire d'amour placée haut dans notre propre hiérarchie a tendance à nous rendre plus heureux. Si la relation que nous avons avec quelqu'un correspond à une histoire placée moins haut dans notre hiérarchie, cette relation sera menacée si nous rencontrons quelqu'un qui nous propose une histoire placée plus haut dans notre hiérarchie. Les histoires sont adaptatives par action différentielle, certaines ayant tendance à donner des résultats plus mauvais que d'autres.

Il y a en gros deux douzaines d'histoires d'amour différentes très courantes. Voici quelques exemples : l'histoire-conte de fées, dans laquelle un prince et une princesse vivent heureux jusqu'à la fin de leurs jours ; l'histoire-business, dans laquelle les deux partenaires considèrent leur relation comme un business avec profits et pertes ; l'histoire­voyage, dans laquelle les partenaires voyagent ensemble dans le temps en tentant de rester sur le même chemin ; l'histoire-roman policier, dans laquelle l'un des partenaires semble constamment surveiller l’autre ; l’histoire-film d’horreur, dans laquelle l’un des partenaires maltraite l’autre ; l’histoire-collection, dans laquelle l’un des partenaires collectionne les conquêtes.

Nos recherches ont montré que les couples sont plus heureux quand leurs histoires sont adaptatives plutôt que désadaptatives (p. ex. l’histoire-voyage contre l’histoire-film d’horreur) et quand leurs types d’histoire coïncident – c’est-à-dire quand les deux partenaires ont pratiquement la même hiérarchie d’histoires.


Alors ?

Les gens veulent parfois dire différentes choses en déclarant «Je t'aime ». Vous serez le plus heureux avec quelqu'un pour qui ces mots veulent dire à peu près la même chose que pour vous.

Les clés

-> L'amour a trois composantes de base qui forment un triangle : intimité, passion et engagement. Différentes combinaisons génèrent différentes sortes d'amour.
-> Les trois composantes de l'amour ont différentes chronologies. Plus nous faisons l'expérience de chacune de ces trois composantes et plus leur équilibre est similaire pour nous et notre partenaire, plus nous sommes heureux.
-> Nous avons tous une hiérarchie de nos histoires d'amour préférées. Nous sommes le plus heureux quand nous vivons un amour haut placé dans notre hiérarchie personnelle et quand notre hiérarchie coïncide avec celle de notre partenaire.


NOS SUGGESTIONSArticles