Article


© Édiions Ariane
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 30/10/2018
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction

LE LIVRE À LIRE

Les gardiens

Dolores Cannon
Editions Ariane
Magazine » Bonnes feuilles

Les Gardiens : comprendre la présence des extraterrestres

Grâce à sa technique d'hypnose régressive quantique, Dolores Cannon a pu rassembler des milliers de témoignages de personnes ayant vécu des phénomènes abductions, et ainsi émettre des hypothèses et théories complexes pour expliquer la présence des extra-terrestres.

Le sujet vous intéresse ? Découvrez notre coffret "L'Odyssée de l'Univers" dans notre boutique pour acheter ce livre, en compagnie d'une authentique météorite !

(...) De nombreux enquêteurs se contentent d'étudier les observations d'ovnis et les manifestations concrètes telles les atterrissages. D'autres se limitent à l'étude des enlèvements. C'est ce par quoi j'ai commencé avant de poursuivre mes recherches. J'ai eu quelques aperçus d'un phénomène beaucoup plus étendu qui commence à peine à émerger, un phénomène que le cerveau humain comprend à peine. Il pourrait s'agir de la plus incommensurable réalité connue de l'espèce humaine: notre histoire, celle de nos origines, celle de notre avenir. Sommes-nous prêts à connaître les secrets de l'histoire de l'humanité ?

Il est généralement admis par de nombreux auteurs et chercheurs dans le domaine des ovnis que les extraterrestres semblent s'adonner sur nous à une forme de manipulation génétique, avec ou sans notre consentement. Ils ne semblent pas motivés par de simples intérêts cliniques, mais plutôt par l'obéissance aux ordres d'une autorité supérieure, de façon très distante, tout comme le personnel infirmier d'un hôpital nous soumet à des analyses et à des examens. Nous n'avons pas souvent été confrontés à cette même indifférence en essayant de connaître la raison d'un examen médical ? Quand nos enfants ont ressenti la même peur et la même curiosité, ne les avons-nous pas fait taire en leur disant que le médecin voulait seulement savoir quelque chose, qu'ils ne comprendraient pas, qu'ils devaient rester tranquilles et obéir au docteur, et que ça ne leur ferait pas mal du tout? Même quand nous connaissons les raisons d'un examen, nous ne nous donnons pas la peine de l'expliquer à notre enfant pour ne pas l'effrayer et, de toute façon, nous pensons qu'il ne comprendrait pas. Nous nous contentons de le faire se tenir tranquille jusqu'à ce que tout soit terminé. Et l'enfant nous dit : « Maman, tu as dit que ça ne me ferait pas mal, mais ça m'a fait mal ». Un sentiment de méfiance s'ensuit; l'enfant se persuade qu'on lui a menti. Dans certains cas, cette méfiance engendre la peur des médecins, des infirmières et de l'hôpital. Il arrive aussi que nous jugions négativement l'enfant, que nous tenions pour acquis qu'il est incapable de comprendre alors que ce n'est pas le cas. Les extraterrestres font de même, comme s'ils avaient affaire à un enfant ou à une personne d'intelligence inférieure qui ne comprendrait pas ce qui se passe même si on le lui expliquait. Les victimes d'enlèvement ont la même réaction que nos enfants : le comportement des extra­-terrestres envers eux est inadmissible, ils ne les respectent pas et ne se donnent pas la peine de leur expliquer ce qui se passe.

Les extraterrestres ont soigneusement configuré et influencé le développement de notre cerveau

Si ces examens et ces interventions ont lieu à une très grande échelle et concernent un très grand nombre d'individus, on songe évidemment à la froideur et à l'attitude distante caractéristique du personnel hospitalier qui traite des centaines de cas identiques chaque jour. Au bout d'un certain temps, ces examens sont si routiniers que ceux qui les prodiguent ne sentent plus le besoin de les expliquer. Ils n'en ont pas le temps de toute façon et communiquer avec chaque patient individuellement ne les intéresse pas. Ainsi, quand l'un d'eux se donne la peine de nous réconforter et de nous consoler, nous nous souvenons de sa gentillesse au milieu du mépris apparent de ceux qui se comportent comme des robots Je ne crois pas, par conséquent, que les extraterrestres soient nécessairement méprisants envers ce qui fait notre différence; je pense plutôt que leur attitude distante est peut-être comparable à la routine dans nos hôpitaux.

De nombreux chercheurs se sont interrogés sur les motifs de ces explications différentes; d'autres suivront certainement à plus ou moins long terme. Chaque personne œuvrant dans ce domaine inhabituel formulera ses propres hypothèses en se basant non seulement sur ses recherches, mais aussi sur ses expériences, sa mentalité et ses attentes.

Beaucoup de gens pensent que les extraterrestres s'adonnent à certaines formes de manipulation ou d'ingénierie génétique, avec des objectifs variés. Certains croient que nous faisons partie d'une espèce supérieure presque parfaite et que les extraterrestres proviennent d'une espèce imparfaite ou en voie de disparition. Peut-être que, n'étant plus en mesure de se reproduire, ils ont besoin de notre sperme et de nos ovaires pour perpétuer leur race. Ils espèrent y parvenir par des croisements cliniques, sinon physiques, qui produiraient des hybrides humains-extraterrestres. Pareille idée terrorise les humains, si bien que toute personne capable d'envisager cette solution nous paraît monstrueuse.

J'ai d'autres hypothèses. Je ne crois pas que les extraterrestres s'adonnent à ces activités dans leur propre intérêt, mais bien dans le nôtre. Évidemment, puisque différentes espèces sont concernées, il se pourrait que des entités malfaisantes agissent à leur avantage, mais je crois qu'elles représentent une minorité de renégats ou de rebelles. Ainsi que je l'expliquais dans « Les Jardiniers de la Terre », une puissance supérieure orchestre un plan qui a été mis au point pour nous et cela une éternité avant l'apparition du premier humain sur Terre. Des techniques qui dépassent largement notre entendement ont été utilisées dans la conception et l'établissement de ce plan directeur. Des entités ont été assignées à la réalisation des différentes phases de ce projet. Chacune y avait un petit rôle à jouer et n'avait aucun contrôle sur l'achèvement du tout, dont le dessein échappait sans doute même à sa compréhension. Introduire la vie sur notre planète, veiller sur elle et la raffiner pendant une éternité était un simple boulot, une tâche comme une autre. Ces entités étaient peut-être affectées à des responsabilités similaires sur d'autres planètes à différentes étapes de leur évolution. À leur décès, d'autres entités prenaient le relais. Ce projet, planifié dans ses moindres détails, était interminable, mais cela n'avait aucune importance puisque seul comptait l'objectif final, soit la création d'une espèce capable de réalisations physiques et mentales supérieures. Un tel objectif ne pouvait être atteint du jour au lendemain et un projet soigneusement planifié pouvait quand même mal tourner sans qu'il soit possible d'en prévoir toutes les éventualités.

Mais il y a eu une ombre au tableau quand un événement, selon certains il s'est agi de l'écrasement d'une météorite, a introduit sur Terre des organismes étrangers à notre planète. Inoffensifs dans leur propre environnement, après avoir été introduits dans l'atmosphère immaculée de la Terre ils ont muté, se sont multipliés et sont devenus une menace insaisissable pour l'espèce humaine encore embryonnaire. Leur présence a introduit la maladie dans l'organisme humain. Comme il s'agissait à l’origine de créer un organisme humain parfait, exempt de toute maladie et d'une grande longévité, ce développement imprévu a été accueilli avec énormément de tristesse. Les membres du Conseil suprême se sont réunis pour discuter de ce qu'il convenait de faire. Malgré la grande déception et le remords qui accompagnaient ce dérapage, ils ont convenu de ne pas mettre leur grand projet au rancart compte tenu de la somme énorme de travail qui avait déjà été engagée. Ils ont donc décidé de tenter de minimiser les dommages déjà subis, de faire quelques compromis et d'aller de l'avant avec ce qui restait.

Durant les premiers temps de son évolution, l'espèce humaine a été traitée aux petits soins, élaguée et façonnée. Elle a été soumise dès le départ à la manipulation et à l'ingénierie génétiques. Cela n'a rien de nouveau. C'est du reste grâce à cela que nous sommes devenus ce que nous sommes, que nous avons cessé de vivre dans des cavernes en arrachant notre subsistance à la nature sauvage. Les extraterrestres ont soigneusement configuré et influencé le développement de notre cerveau en le dotant graduellement des extraordinaires pouvoirs psychiques et intuitifs répandus parmi eux. À mesure que l'être humain s'est éloigné du stade animal et qu'il est devenu apte à prendre sa vie et son destin en main, les extraterrestres n'ont pas été autorisés à exercer sur lui la même influence. Il leur a été souligné que cette planète était celle du libre arbitre. Le respect du libre arbitre est une loi universelle.

Nos jardiniers sont devenus nos gardiens. La nouvelle espèce humaine a bénéficié de nombreuses techniques et connaissances devant lui faciliter la vie, puis elle a été laissée à ses propres moyens. On lui a accordé le droit de se tromper et de mésuser de ses connaissances acquises à la condition de ne pas nuire aux droits des populations vivant ailleurs que sur sa planète. Les extraterrestres ont dû examiner de temps à autre leur projet expérimental pour veiller au progrès de notre évolution et de notre adaptation à notre environnement. Grâce à la manipulation génétique ils ont effectué opportunément quelques corrections. Ces améliorations ont lieu depuis la nuit des temps; pourquoi cesseraient-elles ? Si les extraterrestres obéissent aux ordres d'une puissance supérieure qui dépasse notre entendement, qui sommes-nous pour prétendre qu'ils n'ont pas le droit d'agir ainsi ? On ne dirait jamais à une mère qu'elle n'a pas le droit de veiller sur son enfant. Selon moi, ces deux situations répondent à la même logique.

Au fur et à mesure de son évolution, l'espèce humaine a influencé son milieu de vie au point que son organisme en est maintenant très affecté. Ce n'est pas une coïncidence si, au moment où notre environnement connaît d'aussi menaçantes transformations, les extraterrestres multiplient les analyses et les examens qu'ils nous font subir. Ce que l'espèce humaine impose au corps les intéresse et les a toujours intéressés. Quoi de plus naturel que d'essayer de nous corriger, de nous amender pour que nous tolérions les «substances» que nous déversons dans l'atmosphère? Si la manipulation génétique peut contribuer à produire un humain plus adaptable, eh bien, tant mieux. Je pense que les extraterrestres s'efforcent encore de remédier aux dommages que nous avons subis il y a une éternité quand une météorite a introduit la maladie dans leur expérience. Je crois qu'ils essaient de recréer leur rêve et leur dessein originels : un humain exempt de maladie, capable de réalisations fantastiques, et doté d'une incroyable longévité. (…)

Dolores Cannon, Les gardiens, comprendre la présence des extraterrestres au-delà des abductions, Ariane Editions, 2018


NOS SUGGESTIONSArticles