Article


© Agnès Cécile / Deviant Art
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 02/01/2017
Magazine » Enquêtes

Résolutions 2017
avec le Mind Mapping

Les fins et débuts d’années sont des moments propices aux bilans et prises de décisions importantes. Et si vous vous aidiez du Mind Mapping pour mieux savoir ce que vous souhaitez vraiment ?

La tradition veut qu’on profite du passage du nouvel an pour faire des vœux et mettre en place ce que nous avons parfois du mal à faire le reste de l’année. Est-ce par manque de volonté ? Ne serait-il pas parfois parce ce que nous pensons devoir faire n’est pas véritablement ce qui nous convient ? Souvent nos bonnes résolutions ne correspondent pas à nos envies réelles, à nos besoins profonds. Identifier les désirs sincères de notre âme pourrait-être une étape cruciale pour leur pleine réalisation. Il est plus facile de réaliser un rêve qui nous fait vraiment vibrer, un projet qui nous permet de dénouer un problème ou franchir un pas essentiel.

Faire des Mind Mapping – cartes mentales ou cartes heuristiques – peut ainsi être d’une grande aide. Parce qu’ils rendent visible les dynamiques autour d’un sujet - points forts, points aveugles -, parce qu’ils sollicitent toutes nos fonctions cérébrales - dont notre créativité -, parce qu’ils ouvrent nos inconscients et révèlent les mouvements profonds de notre âme… « Les Mind Mapping peuvent être d’un très grand secours pour clarifier vos pensées et vos sentiments », affirme Tony Buzan, créateur de cette méthode novatrice, dans Mind Map, dessine-moi l’intelligence. Cet exercice accessible à tous, même à ceux qui ne savent pas dessiner, surprend dans ce qu’il permet de mettre à jour. « Je l’utilise souvent quand j’ai des décisions à prendre ou à la fin de l’année quand j’ai envie de faire un bilan et dégager mes souhaits pour l’année qui vient », spécifie Noémie Levain, formatrice en Mind Map à la School of Life de Paris. Faites des vœux sur mesure pour 2017 !


Se préparer


Comme pour tout moment d’intimité à vous-même, il est bon de choisir un jour, un horaire et un lieu qui fassent que vous puissiez être tranquille. Il va s’agir de plonger dans un gribouillage coloré et créatif. En terme de matériel, vous avez besoin de grandes feuilles de papier, de crayons et feutres de couleur. Si vous préférez la peinture ou les pastels, faites-vous plaisir ! Avant de commencer et afin de sacraliser ce moment, peut-être aurez-vous envie de préparer une boisson, d’allumer une bougie ou de prendre quelques grandes respirations afin de vous centrer sur ce qui va venir. Il vous faut maintenant décider si vous voulez tout d’abord faire un bilan de l’année qui se termine (ou d’un point particulier de votre vie), ou si vous souhaitez élaborer les lignes directrices de l’année qui vient (ou d’un projet spécifique). Vous pouvez bien-sûr faire l’un puis l’autre.


Première étape : la base


nom de l'image
La technique est simple mais puissante. Il s’agit de prendre une grande feuille à l’horizontale – un format A3 de préférence - et de dessiner ou inscrire le sujet choisi au centre dans un cercle. Par exemple : « 2016 », si vous voulez faire un bilan de l’année, ou « 2017 » pour faire vos vœux pour la nouvelle année. A partir de là, vous allez identifier les thèmes principaux qui découlent du sujet de départ. Pour cela, vous inscrivez un mot clé ou un symbole pour le représenter sur une branche que vous allez dessiner en partant du centre. Chaque branche aura sa propre couleur. Le Mind Mapping est un peu comme un pense bête géant qui vous permet d’avoir sous les yeux tous les éléments importants pour vous. Souvenez-vous que personne n’est là pour vous juger et qu’il ne s’agit pas de forcément produire quelque chose de « beau ». « Faites comme l’indique l’acronyme KISS : Keep It Simple Stupid – en français : faites simple et stupide », propose Noémie Levain. Vous pouvez suivre les propositions données par l’illustration ci-jointe ou inventer vos propres branches !


Deuxième étape : un foisonnement d’idée


nom de l'image
Dans un deuxième temps, dessinez des sous-branches pour inscrire les idées qui vous viennent en relation aux domaines principaux. Ecrivez tout ce qui vous passe par la tête sans trop chercher à faire « bien ». Prenez le temps, rien ne presse, suivez votre fil. Il est intéressant d’essayer de répondre aux questions : quoi, où, quand, comment, pourquoi, avec qui ? Si à un moment, aucune idée ne vous vient, gribouillez, faites des dessins, rajoutez des branches, amusez-vous… « La nature ayant horreur du vide, de nouvelles idées vont venir. Le Mind Mapping est un très bon outil pour développer l’intuition, pour aller chercher des infos hors de notre champ normal de perception, pour faire de nouvelles connexions », indique Noémie Levain. Ainsi en laissant libre court à votre âme d’enfant, en rêvassant même, vous facilitez l’ouverture de votre cerveau droit et de votre inconscient. Il se peut que vous voyez le sens de ce qui sort par la suite. Faites confiance.


Troisième étape : une synthèse


nom de l'image
Au final, vous avez un schéma synthétique et visuel de la dynamique révélée autour de votre sujet de départ. Prenez le temps de vous écarter un peu pour le regarder de plus loin et sentir les échos qui se fond en vous. D’autre idées peuvent venir. Vous pourrez aussi remarquer que certaines branches sont très riches alors qu’il peut y avoir des endroits plus dénudés. Peut-être que des liens entre différentes branches vont apparaitre, qu’un thème général va émerger. Si besoin, vous pouvez aussi refaire un autre Mind Mapping à partir d’une idée rendue visible par ce premier essai. « Je suis toujours étonnée de ce qui émerge de mes Mind Mapping. Je me laisse absorber, c’est presque comme une méditation, et à la fin je vois combien c’est pertinent ! », confie Noémie Levain. Quand vous sentez que vous êtes arrivés au bout de ce processus de mise en lumière, que tout a plus ou moins été posé, entourez avec une couleur spéciale les points les plus importants à vos yeux. A partir de là, rédigez au propre les vœux et les résolutions qui y sont reliés.
Il peut être judicieux de les lire au moins une fois à voix haute et de garder ce précieux document afin de pouvoir le relire par la suite. L’univers pourrait vous entendre !


NOS SUGGESTIONSArticles