Article


© D.R
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 04/01/2018

A RETROUVER DANS

Inexploré Hors-Série n°6

Guérir : Trouver sa voie,
40 techniques naturelles et holistiques !
Magazine » Air du temps

L’indépendance du rire

Stimulé par des situations comiques, le rire peut aussi être cultivé telle une pratique autonome venant nourrir le meilleur de nous-même. Le Yoga du rire est devenu un véritable phénomène mondial !

Le rire est universel, sans barrière linguistique, ni culturelle. Il provoque plus de joie, d’énergie, réduit le stress et la morosité, stimule les systèmes endocrinien, nerveux et immunitaire, oxygène et relaxe le corps. En bref, les recherches cliniques menées notamment en Autriche, Inde et Etats-Unis démontrent que le rire contribue à une meilleure santé et un accroissement de la confiance en soi. « Plus vous riez, plus vous êtes joyeux, sage et perspicace. Et le plus beau cadeau de tous est que vous gagnez en indépendance. Vous vous surprenez à réaliser d’avantage vos envies, à cultiver votre bonheur, sans attendre cela des circonstances extérieures », renseigne le Dr Kataria, créateur du Yoga du Rire.


Un phénomène planétaire



Le médecin indien Madan Kataria lance le premier Clud du Rire à Mumbai, dans un parc, en mars 1995. Il est accompagné d’une petite poignée de personnes. En l’espace de quelques années le phénomène devient mondial. Des milliers de clubs du rire sont actuellement recensés dans une centaine de pays et la presse s’est littéralement emparé du phénomène. Le Time Magazine, le National Geographic, le Wall Street Journal et CNN aux Etats-Unis, le Daily Telegraph et la BBC au Royaume-Uni, Le monde, Le point, TF1, France 2 en France, lui consacrent des reportages. Le Dr Kataria insiste, les Clubs du Rire sont apolitiques, non religieux et à but non lucratif. Ils sont dirigés majoritairement par des bénévoles formés, des animateurs et/ou professeurs. Et le Yoga du rire est maintenant pratiqué dans des écoles, des entreprises, des hôpitaux et des prisons.


Un yoga contagieux



Techniquement, le yoga du rire combine des rires sans raison avec des respirations yogiques (pranayama). En effet, pourquoi attendre qu’une situation drôle se présente ? Le Dr Kataria l’affirme et le prouve, n’importe qui peut rire sans raison, même pas besoin de blagues ou d’humour. Ce yoga se pratique en groupe, un animateur vous invite à rire et à maintenir un contact visuel avec tout le monde. Une fois cette première induction faite, sans que vous vous en soyez aperçu, c’est l’effet boule de neige. Le rire devient réel et contagieux, tout le monde se retrouve plié en deux. « Le concept du Yoga du rire est basé sur un fait scientifique : le corps ne fait pas la différence entre un rire simulé et un rire spontané. Dans le 2 cas, le pratiquant arrive aux mêmes bienfaits physiologiques et psychologiques », souligne le Dr Kataria dans Yoga du rire, rire sans raison.


Surmonter la dépression



L’américaine Dianne Theil McNinch ne se sentait pas bien depuis un certain temps. Elle constate en janvier 1997 qu’elle a de plus en plus d’envie suicidaires. Son état se détériore et son médecin la diagnostique comme souffrant d’une profonde dépression. En mars, elle dépense plus 400 $ de médicament en un mois. Elle entend parler du yoga du rire dans l’émission Dancing with the Stars sur ABC, et commence les sessions le 12 avril. En deux mois, elle diminue de 80% sa prise médicamenteuse. « Je ne prends plus aucun médicament maintenant. Mon sommeil est meilleur qu’il ne l’a jamais été depuis 11 ans. Les gens me disent que j’ai l’air en grande forme pour une femme de 64 ans ! », témoigne Dianne.


Elargir sa conscience avec le rire ?



« Le rire modifie votre conscience. Vous n’êtes plus dans vos pensées, vous être davantage en contact avec le spontané et l’intuitif en vous. Votre expérience de la réalité est modifiée et cela enrichit votre vision du monde », explique le Dr Madan Kataria, fondateur du yoga du rire. Les moments de légère transcendance que procure le rire induisent une présence plus intense avec le présent, stimulent un émerveillement des choses simples et une ouverture à l’insoupçonné. Le jeu met du jeu dans les rouages, élargit la conscience et favorise l’apparition de votre créativité. C’est en revenant à votre état « normal » que vous constatez le « mini-voyage » que vous venez de faire !


Rire à l’hôpital

De plus en plus d’association de clowns interviennent dans les hôpitaux. « L’imaginaire, le jeu, le rire, sont des ressources absolument centrales. La souffrance elle est là, mais c’est comme les clown peuvent la transformer un instant. Et les enfants sont très réactifs à cela. Ils savent naturellement faire du merveilleux avec rien », souligne Caroline Simonds, fondatrice du Rire médecin - association qui intervient dans plus de 45 services pédiatriques. Le regard des enfants s’illumine. Une énergie renaît. Leurs petits pieds se mettent à s’agiter. Il arrive que cet émerveillement modifie leur séjour à l’hôpital. Les clowns reçoivent fréquemment de saisissantes lettres de remerciement, des enfants et des parents.


Pour aller plus loin

Club de Rire

Institut Français du yoga du rire & Rire-santé

Observatoire Yoga du rire

Le rire médecin

Clown pour de rire

Clown hopital


NOS SUGGESTIONSArticles