Article


© D.R.
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 29/09/2017
  • Martino Nicoletti
    Auteur

A RETROUVER DANS

Inexploré n°36

Astrologie, quand les étoiles guident notre chemin de vie

LES LIVRES À LIRE

Les constellations médiumniques

Claudie Chlastra et Martino Nicoletti
Editions Abaris

La petite fille qui parlait au soldat mort

Claudie Chlasta et Martino Nicoletti
Editions Ambre
Magazine » Enquêtes

Soigner son âme
et celle des défunts

Depuis quelques années, la méthode des constellations familiales nous permet de résoudre des conflits ou des situations qui nous empêchent d’avancer, par le biais de reconstitutions faisant appel aux générations passées. Et si l’on invitait directement les personnes parfois à l’origine des blocages :
les défunts eux-mêmes ?

Constellations, consteller, constellateur… des termes qui commencent désormais à faire partie lentement de notre vocabulaire lié aux thérapies alternatives. Grâce à la foudroyante intuition de Berth Hellinger, les « constellations familiales » ont en effet été l’objet d’un développement considérable qui a transformé cette méthode en l’une des approches les plus diffusées dans le domaine de la compréhension des problématiques profondes liées au cadre transgénérationnel. Un système particulier qui au-delà de la présence d’un « thérapeute » et de son « patient » – comme c’est le cas de la plupart des thérapies occidentales – fonde son efficacité sur la présence d’un nombre variable de participants. Pas de simples spectateurs, mais au contraire des éléments très actifs, de véritables personnages dont le rôle consiste à représenter tangiblement certains membres du cadre familial de la personne constellée (père, mère, mari, ancêtres…) ainsi qu’à matérialiser des parties profondes de sa personnalité. On pourrait ici parler d’un véritable « échiquier vivant » qui, pendant les séances, grâce à l’action médiatrice du constellateur et à l’usage conscient de dynamiques de groupe spécifiques, devient le terrain le plus propice pour faire émerger concrètement les conflits connectés à l’intériorité du constellé ainsi que les nœuds irrésolus avec sa propre dimension ancestrale.

En réalité, selon la vision typique des constellations, une partie importante de nos problèmes personnels, au lieu d’être simplement connectée à notre vécu en tant qu’individus, peut être souvent considérée comme le résultat d’une « transmission », d’un véritable « passage de témoin » d’une génération à une autre : s’il est vrai qu’au moment de la naissance nous héritons de nos parents beaucoup d’éléments connectés à notre côté biologique et psychologique (détails physiques, comportements, attitudes…), cela vaut aussi pour des problématiques subtiles appartenant aux générations passées de notre clan.

...

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles