Article


© Alban Kakulya
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 26/09/2016

A RETROUVER DANS

Inexploré n°32

Coopérer, en route vers demain

LES LIVRES À LIRE

Voyage aux confins de la conscience

Sylvie Déthiollaz, Claude Charles Fourrier
Editions Trédaniel

États modifiés de conscience

Sylvie Déthiollaz, Claude Charles Fourrier
Editions Favre
Magazine » Entretiens

Sortie hors du corps :
le cas qui défie la science

L’étude approfondie des états modifiés de conscience, et en particulier de l’expérience de sortie « hors du corps », a conduit Sylvie Déthiollaz, biologiste, à comprendre l’importance de la spiritualité dans nos existences. Science et quête de sens
se révèlent plus que jamais compatibles.

« Face aux nombreux témoignages de personnes qui affirment vivre des phénomènes hors du commun – comme les expériences de mort imminente (EMI), les sorties hors du corps (OBE en anglais pour “Out of Body Experience”), la voyance ou la médiumnité– les deux attitudes les plus répandues sont la crédulité et le rejet en bloc. Aucune de ces deux attitudes n’est juste d’un point de vue philosophique, car elles partent d’un a priori non rationnel. » Ces mots de Frédéric Lenoir sont extraits de la préface qu’il signe pour un ouvrage appelé à faire date : Voyage aux confins de la conscience, 10 années d’exploration scientifique des sorties hors du corps, par Sylvie Déthiollaz et Claude Charles Fourrier. Le livre raconte avec force détails la recherche menée en particulier avec un sujet « doué » pour la sortie hors du corps, Nicolas Fraisse, qui manifestera également des talents avérés pour la vision à distance, la télépathie et même la médiumnité. C’est d’ailleurs là que l’enquête fascine : quand on le teste pour l’OBE, il fait de la vision à distance, et quand on le teste pour la vision à distance, il fait de la médiumnité ! De quoi dérouter les chercheurs, qui finissent en outre par recevoir, via Nicolas Fraisse, des messages d’une beauté et d’une richesse spirituelle hors du commun, leur signifiant que cette quête scientifique ne saurait être une fin en soi, car toute spiritualité doit naître avant tout d’un questionnement intérieur.

Rappelons que les expériences de sortie hors du corps sont ces vécus particuliers au cours desquels le sujet a la sensation que sa conscience « s’extrait » de son corps physique pour devenir capable d’observer son environnement. On retrouve ces descriptions dans de nombreuses EMI dont la sortie du corps constitue une première étape, mais le phénomène peut être vécu isolément, avec ou sans induction volontaire. Comme il l’explique au début du livre, Nicolas Fraisse vit ce type d’expériences spontanément depuis l’enfance.


En tant que chercheur, n’est-on pas désarçonné par des messages reçus par médiumnité qui disent que la quête de la preuve scientifique est vaine, que l’important est ailleurs ?

Nous ne le vivons pas mal car ce n’est pas la première fois. « On » nous a souvent dit, à travers des messages, (...)

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles