Article


© Rolffimages / Kirsty Pargeter
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 24/10/2016

A RETROUVER DANS

Inexploré n°32

Coopérer, en route vers demain
Magazine » Enquêtes

Nous sommes tous
appelés à évoluer

Plus personne ne conteste aujourd’hui l’évolution des espèces. Pourtant, nous tendons à oublier que l’homme est également concerné… Notre conscience a-t-elle son mot à dire dans ce processus ? À quels changements la crise actuelle
pourrait-elle nous confronter ?

L’histoire des grands courants de pensée qui ont modelé l’humanité, retiendra de la perspective occidentale actuelle qu’elle fut matérialiste et individualiste. Ce qui est moins souligné est qu’elle a également mis en exergue une notion capitale, tellement acquise que nous ne la questionnons pratiquement plus : celle d’évolution. En effet, si les traditions avançaient jusqu’alors qu’il était possible de progresser ou de retourner vers une source divine, un paradis ou un nirvana, elles restaient dans une appréciation plutôt cyclique du temps terrestre. Nous faisions partie d’un système, établi par des volontés divines, au sein duquel les forces de la nature se répétaient. Mais voilà qu’avec l’avancée de la science et à la faveur de la théorie de l’évolution de Darwin, l’idée d’une progression devint terrestre et la roue du temps fut clairement aplatie pour se faire ligne droite. Son commencement serait le big bang, depuis lequel l’univers ne cesserait de se développer.

...

L'accès à l'intégralité de l'article est réservé aux abonnés de la famille INREES.

OU

NOS SUGGESTIONSArticles