Article


© Artist : Helen Claira Burt
+ Déjà dans mes favoris
+ Ajouter aux favoris

PUBLIÉ LE 11/03/2019
  • redigé par INREES INREES
    La rédaction

LE LIVRE À LIRE
Magazine » Bonnes feuilles

Les plaisirs secrets de la ménopause

L’idée largement répandue selon laquelle la ménopause signalerait « le début de la fin » est erronée : c’est pour les femmes le moment idéal pour s’affirmer et apprendre à jouir des meilleures années de leur vie. Dans cet extrait du livre "Les plaisirs secrets de la ménopause", découvrez 7 clés secrètes pour une vie sexuelle épanouie à cette période de la vie.

Le chemin vers une sexualité réjouissante et un plaisir exacerbé après la ménopause peut se résumer à sept clés que vous allez découvrir au fil de ce chapitre. Rien ne vous oblige à les activer dans l'ordre. Rien ne vous empêche, non plus, d'en essayer plusieurs à la fois. À vrai dire, je vous y encourage même vivement. Certaines vous paraîtront peut­ être plus accessibles que d'autres, et peut-être n'aurez-vous pas envie de suivre toutes mes suggestions. Néanmoins, je peux vous assurer que chacune de ces clés, sous une forme ou une autre, est essentielle pour un plaisir maximal et une santé optimale - sans parler d'une sexualité époustouflante. Aussi je vous invite à rester ouverte, à vous lancer sans retenue, et surtout à prendre plaisir à chercher ce qui fonctionne le mieux pour vous.

Devenez une fervente exploratrice de votre propre plaisir


Soyez attentive à tout ce qui vous ravit, vous inspire, vous transporte. Rappelez-vous : ce à quoi on accorde de l'attention ne peut que croître. Ainsi, si vous vous concentrez sur les choses qui vous apportent du plaisir, vous en recevrez davantage. Et, à l'inverse, si vous ressassez ce qui vous manque ou vous déplaît dans votre vie, vous devinez ce qui va se passer: vous recevrez davantage de ces choses négatives en retour.
Notez sur un papier tout ce qui vous vient à l'esprit, avec le plus de précision possible. Surtout, amusez-vous. Ensuite, cherchez comment concrétiser ces désirs. L'idée est de cultiver davantage de joie à chaque instant. Par exemple, l'un de mes grands plaisirs est de prendre un bain chaud tous les soirs. Quand je suis en voyage, j'insiste pour obtenir une chambre avec baignoire de préférence à une douche. L'immersion dans l'eau a sur moi un effet profondément curatif; rien ne me revigore autant.
Vous aimez les dessous affriolants ? Allez-vous offrir un ensemble neuf, et, bien sûr portez-le ! Pas seulement à l'occasion: mettez-le souvent. (Quelle joie vous apportera-t-il s'il reste enfermé dans un tiroir?) Vous aimez vous pelotonner dans un fauteuil avec un bon bouquin, mais prenez rarement le temps de lire ? Réglez votre réveil quinze minutes plus tôt pour pouvoir lire le matin, ou, si vous n'êtes pas du matin, engagez-vous à aller au lit avec votre livre quinze minutes plus tôt le soir. Si vous aimez les fleurs, n'attendez pas qu'on vous en envoie. Offrez-vous un bouquet une fois par semaine - même si vous le prenez simplement au supermarché en même temps que vos courses alimentaires. Mieux encore, commandez un magnifique bouquet et faites-le livrer chez vous, accompagné d'un petit mot d'amour à vous-même.
Vous ne résistez pas à un bon massage ? Prenez au moins un rendez-vous mensuel. Si vos moyens ne vous le permettent pas, mettez-vous d'accord avec votre partenaire ou votre meilleure amie pour échanger régulièrement un massage du dos ou des pieds. Vous pouvez faire de même avec une manucure ou un soin des pieds. Peut-être aimeriez-vous des tête-à-tête plus réguliers avec votre partenaire - qui n'en aurait pas envie ? Demandez­ le-lui ! Et n'hésitez pas à préciser ce qui vous plairait. Vous serez surprise de la bonne volonté avec laquelle votre partenaire vous aidera à concrétiser votre requête une fois que vous l'aurez formulée. (Si vous ne me croyez pas, essayez. Qu'avez-vous à perdre ?) Une simple sortie en voiture pour aller contempler ensemble les étoiles par une chaude nuit d'été, c'est déjà un supplément de joie.
Voici quelques idées supplémentaires à noter sur votre liste: aller plus souvent au cinéma, partir en randonnée ou faire une longue promenade une fois par mois, apprendre enfin à jouer d'un instrument de musique, appeler une vieille amie à qui vous pensez souvent, mais dont vous n'avez pas pris de nouvelles depuis longtemps, vous inscrire à un cours du soir, rejoindre un club de lecture, vous remettre au sport, ou encore organiser un déjeuner ou un dîner mensuel entre amies. Une fois, j'ai décidé de prendre des cours de tango argentin avec quelques amis, et nous nous sommes amusés comme des fous. Voilà quelque chose de romantique et de sexy!
Je connais une femme dont l'état d'esprit matinal a changé du tout au tout du jour où elle s'est mise à utiliser la fonction répétition de son réveil, un petit plaisir qu'elle ne s'était jamais accordé jusque-là. Elle a dû régler son réveil dix minutes plus tôt, mais, depuis, au lieu de broyer du noir tous les matins dès qu'elle entend l'alarme, la première pensée qui lui vient à l'esprit, c'est: « Ah.-... je peux faire taire cette horrible sonnerie et rester allongée là encore dix minutes, bien au chaud dans mon lit. » Et cette pensée positive donne le ton de toute la journée à suivre. Vous saisissez le mécanisme?

Voyez grand


Il est bon de vous accorder des menus plaisirs ; c'est même formidable. Il faut en multiplier les occasions. Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Je vous encourage à y aller franchement. Quand vous dresserez votre liste résistez à la tentation de vous limiter à ce que vous croyez possible ou même seulement probable. Ne censurez pas vos désirs. Notez les petites choses, mais aussi toutes les grandes -même si vous êtes convaincue qu'elles ne risquent pas de vous arriver de sitôt.

Il se trouve que quand on voit grand, de grandes choses surviennent. La raison en est simple : quand vous économisez une petite somme, celle-ci ne vous permet d'accomplir que de petits projets. Tandis que quand vous économisez beaucoup d'argent, vous pouvez financer des projets bien plus vastes. Penser à ce que vous aimeriez voir se produire dans votre vie, c'est comme économiser de l'argent : plus vous consacrerez de temps à imaginer ce que vous désirez plutôt qu'à songer à ce qui vous déplaît, plus vous serez en mesure de le concrétiser.

Le désir est la voix de Dieu


Écoutez vos désirs les plus profonds et vous les verrez bientôt se concrétiser. Croyez-le ou non, l'univers veut votre bonheur. Il est ainsi fait. Vos désirs particuliers sont en réalité le langage qu'utilise Dieu/Déesse/votre Pouvoir supérieur /la Source pour s'adresser directement à vous et vous indiquer ce qui vous conduira à l'épanouissement optimal. Tant qu'elles ne causent de tort ni à autrui ni à vous-même ces envies ne sont pas des plaisirs coupables. Le plaisir et la passion véritables et durables sont des directives émanant d'une source supérieure, aussi ne les dénigrez pas. Profitez sans arrière-pensée.
Trop souvent, hélas, les femmes redoutent d'écouter leurs désirs par peur de faire preuve d'égoïsme. Leurs envies les font culpabiliser, ou bien elles ont le sentiment de ne pas mériter ce à quoi elles aspirent. Si vous vous reconnaissez dans cette description, je tiens à ce que vous sachiez une chose : il est bon d'être à l'écoute de ses désirs personnels et de s'employer à les combler non seulement pour vous, mais aussi pour la planète tout entière. C'est un fait. Plus vous avez conscience de vos désirs profonds et y répondez, plus vous finissez par donner à votre entourage; et plus vous libérez les autres en les incitant, eux aussi, à rechercher ce qu'ils désirent. Et ainsi de suite. L'ampleur des effets est considérable.
N'oubliez pas: vous devez votre existence même au désir - ce sont le désir et le plaisir qui, en premier lieu, vous ont créée (ainsi que vos enfants et toutes les personnes que vous aimez). Vous avez été conçue dans l'orgasme (au moins celui de votre père). L'Univers tout entier, en réalité, est né dans un bigbang.
Je suis sûre que certaines d'entre vous sont tout à fait satisfaites de la vie qu'elles mènent à l'heure actuelle et considèrent qu'elles cultivent déjà une bonne mesure de plaisir et de joie dans leur existence. C'est formidable. Bravo ! Mais vous n'êtes pas tirées d'affaire pour autant. Je vous mets au défi de cultiver encore plus de joie. Parfaitement. Regardez de plus près, cherchez en profondeur, et définissez d'autres choses qui vous aideront à augmenter encore votre plaisir, car le fait est que les êtres humains sont conçus pour éprouver un plaisir et une joie illimités (et que ceux-ci sont disponibles en quantité infinie). Vous pouvez toujours connaître plus de plaisir que vous ne vous autorisez à en ressentir. Ainsi, quelle que soit votre position actuelle sur l'échelle de la joie, activez-vous et montez en puissance. Votre santé et votre bonheur en dépendent.

Éveillez votre propre désir


Cette étape consiste à reprogrammer votre cerveau et votre corps afin qu'ils puissent recevoir un maximum de plaisir. Rappelez-vous : le cerveau est votre principal organe sexuel. Votre sexualité implique bien plus de facteurs que ce qui se passe au niveau de vos parties génitales.
Les femmes souffrant de lésions à la colonne vertébrale, qui ne peuvent rien ressentir en dessous de la taille, sont néanmoins encore capables d'atteindre l'orgasme, car leur cerveau, par des chemins détournés, reste en mesure de percevoir des signaux de réponse sexuelle. Dans son ouvrage Women Who Love Sex, la sexologue Gina Ogden raconte que certaines femmes peuvent avoir un orgasme à la seule pensée de ce qui les stimule au plan érotique. Cette réalité s'explique par le fait que la réponse sexuelle est liée à l'ensemble de l'être : à votre moi physique, émotionnel, psychologique et spirituel.
Cela signifie que vous pouvez apprendre à éveiller votre propre désir en choisissant consciemment des pensées et des comportements qui non seulement permettront à votre corps, à votre esprit et à votre âme de se sentir plus jeunes, plus attirants et plus vivants, mais aussi qui les y encourageront véritablement. Vous pouvez éveiller votre propre désir que vous ayez ou non une activité sexuelle régulière, que vous ayez ou non un partenaire, et même que vous le croyiez ou non possible. Tant que vous avez un corps, un cerveau et que vous respirez, vous pouvez reprendre contact avec votre sexualité et votre sensualité, et apprendre à éveiller votre propre désir.

Éteindre la négativité pour mieux allumer le désir


Cet éveil de votre désir nécessite d'abord de reprogrammer votre cerveau pour qu'il nourrisse des pensées positives célébrant la vie. Cela nécessite également que vous supprimiez les modes de pensée qui vous empêchent de ressentir la pleine puissance de votre force vitale - des pensées telles que « Je suis trop vieille pour tout ça »,« Je suis trop grosse pour plaire », « J'ai perdu mon charme», ou encore « Je n'ai plus assez d'énergie pour avoir une sexualité épanouie ». Dans la mesure où vous ressassez sans doute cette vieille rengaine depuis un bon moment, il vous faudra peut-être fournir de gros efforts pour passer à des pensées nouvelles qui vous apporteront plus de joie et une force vitale accrue. Soyez patiente.
La clé consiste à ne pas vous juger ni vous blâmer pour ces vieux réflexes. Car quand vous vous jugez ou vous blâmez (par exemple, quand vous vous dites: « Et voilà, je ne serai jamais capable de programmer mes pensées ! »), vous consolidez ce mode de réflexion négatif. Ainsi, dès que vous vous surprenez à avoir ce genre de pensées, contentez-vous de vous aimer et de vous dire quelque chose comme : « Je suis touchante d'avoir de telles pensées. Et quelle chance d'avoir le pouvoir de les changer ! » Puis tournez aussitôt votre attention vers les nouveaux schémas de pensée qui vous apporteront un plaisir optimal.
Par exemple, quand vous vous surprenez à songer: « Je déteste ces vilaines cuisses trop grosses et toutes flasques. Beurk ! Qui les aimerait ? », reprenez-vous aussitôt par une pensée du genre: « J'aime qu'on me caresse les cuisses, et mon partenaire adore que je les serre autour de lui quand nous faisons l'amour. Hmm ! » Fini les vieux automatismes à propos de vos cuisses : place aux pensées nouvelles, plus positives et plus agréables.
Je me dois de vous avertir : au début, ce n'est pas facile, et l'idée vous paraîtra peut-être farfelue. Mais cette méthode fonctionne. Faites-moi confiance, n'abandonnez pas l Commencez à modifier votre angle d'approche dès qu'il vous viendra une pensée négative, puis poursuivez dans cette voie. Si vous dérapez, recommencez, tout simplement. Plus vous opérerez consciemment ce changement, plus votre esprit nourrira des pensées positives, sources de vitalité propres à stimuler votre production de monoxyde d'azote et à éveiller le désir dans votre corps. Avec la pratique, vous aurez bien plus de facilité à ne choisir que des pensées positives, de sorte qu'elles finiront par remplacer naturellement votre ancien mode de pensée.
Si cette stratégie est à ce point efficace, c'est parce que les pensées aimantes et agréables vous mettent en contact direct avec votre force vitale. C'est comme semer des graines, puis les arroser et en prendre soin jusqu'à ce qu'elles donnent une récolte abondante. À l'inverse, les pensées négatives, désespérées, critiques, minent votre force vitale. Pour reprendre notre exemple des graines, c'est comme si vous ne les arrosiez jamais et les priviez de soleil: elles finiraient par se dessécher et mourir. Ne laissez plus jamais une telle chose se produire en vous.
Cet état d'esprit positif est vital, car il est indispensable que vous vous appréciiez et vous respectiez assez pour avoir envie d'éveiller votre désir et être convaincue que vous le méritez. Si vous avez besoin d'un petit coup de pouce en la matière, imaginez que vous êtes une dignitaire en visite officielle, une célébrité appréciée et respectée, ou encore une déesse - toute figure que vous jugeriez digne de mériter qu'on lui fasse plaisir et qu'on lui témoigne une considération particulière. Songez aux attentions dont vous feriez l'objet dans ces circonstances, et accordez-les-vous.

En route, mesdames!


Pour faire l'expérience immédiate du pouvoir de votre sexualité et de votre sensualité, il existe une méthode très efficace consistant à employer des affirmations qui raviveront votre fougue. En voici quelques bons exemples :

  • Je fais l'amour avec un total abandon. Je suis une force de la nature débridée, magnifique et envoûtante.

  • Je suis Aphrodite incarnée. Mon corps, mon esprit et mon âme sont des canaux grands ouverts pour l'extase sexuelle absolue.

  • Je suis au comble de l'excitation, irrésistible. Je suis l'incarnation de l'abandon et du plaisir sauvages. Je suis la divine courtisane.

  • L'amour divin et la sexualité divine m'éveillent à présent au plaisir sexuel au-delà de mes rêves les plus fous.

Écrivez d'autres affirmations plus personnelles, en vous concentrant sur les mots et les phrases qui ont un attrait particulier pour vous. Choisissez-en une et prononcez-la à voix haute au moins deux fois par jour. Puis observez la réaction de votre corps alors que votre taux de monoxyde d'azote grimpe en flèche.
Gardez en tête que la sexualité est une expérience sensorielle intégrale, qui implique l'ensemble de votre corps et la totalité de vos sens. La vue, l'ouïe, le goût, le toucher et l'odorat peuvent jouer un rôle capital dans l'éveil de votre désir. Montrez-vous créative, multipliez les expériences afin de définir ce qui fonctionne le mieux pour vous. Les suggestions qui vont suivre font toutes intervenir au moins l'un des cinq sens, sinon deux ou plus :

  • Lisez des romans coquins. Qu’il s'agisse de romance historique classique ou de littérature érotique féminine. Savez­-vous pourquoi 80% des ouvrages publiés aujourd'hui sont des romances ? Parce que celles-ci attisent le désir des femmes. L'une de mes amies en parle comme de la «clittérature ».


  • Regardez plus souvent des films sensuels (avec ou sans votre partenaire). Pour la plupart des femmes, les films les plus à même d'éveiller leur désir sont ceux qui offrent une belle bande-son, un scénario intéressant et un éclairage soigné. (La pornographie pure et dure est un véritable repoussoir en ce qui me concerne, et je suis loin d'être la seule dans ce cas.)

  • Quel que soit votre choix en matière de films érotiques ou sensuels (ou de livres, d'ailleurs), prenez soin de ne retenir que des œuvres qui ne donnent pas une image dégradante des femmes. Puiser dans votre sensualité doit vous aider à construire votre estime de soi, et non la mettre en pièces.


  • Optez pour une décoration sensuelle dans votre chambre. Choisissez des tons de peinture et de tissus qui évoquent· les nuances de la chair (rose, pêche, ivoire, beige). Offrez­ vous les draps les plus fins que vous puissiez acheter, choisissez un éclairage flatteur pour le teint et réaménagez l'espace de sorte qu'il soit reposant et accueillant. (Autrement dit, bannissez le bureau où vous réglez les factures, le matériel de sport et, bien évidemment, votre ordinateur !)


  • Essayez-vous à l'aromathérapie. Allumez des bougies parfumées ou des bâtons d'encens. Utilisez des huiles de massage parfumées - il en existe même des comestibles. Mettez du parfum même quand vous n'avez pas à sortir (et variez les senteurs selon vos humeurs). Glissez un sachet parfumé dans votre tiroir de sous-vêtements.


  • Écoutez de la musique propice à vous mettre d'humeur sensuelle. Ce peut être quelque chose de doux et de paisible, ou bien quelque chose d'endiablé au rythme entraînant. Vous pourriez même repasser quelques vieux succès de votre jeunesse, à condition de ne choisir que des titres associés à des moments heureux et qui vous rappelleront de bons souvenirs. Vous pouvez aussi opter pour des sons de la nature : beaucoup de femmes trouvent le bruit des vagues ou celui de la pluie particulièrement sensuels.


  • Portez des nuisettes sexy (même si vous dormez seule) et des sous-vêtements affriolants (même si ce n'est que pour vous rendre au travail ou au supermarché) : il est divinement sensuel de se promener avec ce genre de secret.


  • Prenez des bains moussants ou aux huiles parfumées, à la lumière des bougies, agrémentés de musique en sourdine. Après chaque bain ou chaque douche, nourrissez votre peau de crèmes riches et parfumées. Trouvez des façons plaisantes de vous toucher ou de vous caresser avec sensualité, sans forcément qu'il soit question d'érotisme.


  • Fantasmez plus souvent. Vous n'avez aucune obligation d'imaginer des scènes torrides - mais chapeau bas si vous le faites ! Il vous suffit de vous représenter une situation dans laquelle vous vous sentez attirante et pleine de vie. Par exemple, imaginez-vous vêtue d'une robe sexy; vous entrez dans une pièce bondée et vous mettez à flirter avec une personne séduisante ; ou bien vous prenez un bain de soleil en maillot osé (ou, pourquoi pas, seins nus), ou encore vous savourez un dîner romantique en compagnie de votre partenaire (nus, bien entendu).
    Quand vous aurez commencé à éveiller votre propre désir, vous ne pourrez plus vous en passer. Et vous ne tarderez pas à avoir bien d'autres idées personnelles. N'oubliez pas: si vous en rêvez, c'est que vous le pouvez. Votre corps ne fait pas la différence entre le fantasme et la réalité : il réagira à la moindre de vos pensées coquines
    - ça ne rate jamais.

Une femme désirante est une femme irrésistible


Votre désir - votre aptitude à susciter votre propre envie - agit comme une véritable pilule d'amour pour votre partenaire. Il n'est pas de plus puissant aphrodisiaque au monde qu'une femme qui se sent irrésistible. Quelle belle position de pouvoir! Lorsque vous vous sentez d'humeur délicieusement érotique (que vous ayez ou non un partenaire à l'heure actuelle), vous irradiez une force vitale et un enthousiasme terriblement contagieux. Pour vous donner un exemple, j'ai rencontré plus d'une femme dont le conjoint a cessé de souffrir de troubles érectiles une fois qu'elles se sont autorisées à éprouver davantage de plaisir dans leur vie.
En tant que femme, c'est vous qui êtes la gardienne et la source de l'éveil du désir. Dès lors que vous vous sentez attirante et sexy, il (ou elle, tout dépend de vos préférences sexuelles) vous trouvera attirante et sexy. C'est aussi simple que ça. Mais, pour qu'une telle chose puisse se produire, vous devez avoir conscience d'éveiller votre désir pour vous-même, et non pour quelqu'un d'autre. Si vous le faites pour quelqu'un d'autre, vos paroles ne sonneront pas tout à fait aussi juste - et cela ne marchera pas aussi bien. Ce n'est que lorsque vous éveillez votre désir pour votre plaisir personnel et pour vous faire du bien à vous que vous êtes capable de générer cette sorte d'énergie sexuelle à haute tension, magnétique, qui vous procure la plus fantastique sexualité de votre vie.
Si nous sommes, nous, les femmes, les gardiennes de l'éveil du désir, c'est parce que notre corps tout entier répond à l'énergie vitale chaque fois qu'elle croise notre route. Par exemple, une étude montre que les femmes sont sujettes à un afflux sanguin accru dans leur zone génitale quand elles voient un couple faire l'amour - n'importe quel couple (hétérosexuel ou homosexuel d'un sexe comme de l'autre). Les hommes, quant à eux, répondent sexuellement à la vue de deux femmes ou d'un homme et une femme, mais seuls les hommes gay ou bisexuels ont une réaction du même ordre en voyant deux hommes faire l'amour. Cela ne signifie pas que les femmes qui ont participé à l'étude soient bisexuelles ou lesbiennes (encore qu'il n'y aurait rien de mal à cela, pour paraphraser l'humoriste Jerry Seinfeld), mais simplement que la force vitale de la sexualité suscite leur excitation quel que soit le sexe des protagonistes. Ce que cette étude montre, c'est que chaque fois que nous, les femmes, voyons la force vitale à l'œuvre, nous entrons en résonance avec elle, tel un diapason. Les femmes - vous y compris ! - sont la source même du désir.
Des preuves scientifiques viennent étayer cette affirmation. Des chercheurs ont par exemple découvert que lorsqu'une femme ovule, l'œuf envoie un signal chimique qui attire le sperme à lui. Les femmes émettent également des phéromones (des molécules inodores sécrétées par les glandes situées au niveau des aisselles et de la région pubienne) qui les rendent plus attirantes aux yeux des hommes au moment de l’ovulation. On pourrait dire que les femmes possèdent une sorte de magnétisme chimique, une force subtile qui donne envie aux autres de rester près d'elles.
Qui plus est, cette force ne se limite pas à l'attirance sexuelle. Tout votre entourage éprouve cette attraction.

Qui ça, moi ?


La grande majorité des femmes n'a aucune idée du pouvoir qu'elles détiennent réellement dans ce domaine. Notre culture encourage les femmes à se comparer en permanence aux canons de la beauté et du désirable édictés par la société, puis à se sentir plus bas que terre quand elles décrètent qu'elles ne sont pas à la hauteur. Une autre règle tacite de notre culture veut que, pour avoir une quelconque valeur, une femme soit accompagnée d'un homme ; ainsi, si vous êtes célibataire, c'est que de toute évidence vous n'êtes pas désirable. Rien n'est plus risible. La seule personne sur cette planète à avoir besoin de vous considérer comme une personne incroyablement attirante, c'est vous. Une fois que vous vous verrez sous les traits de cette force de la nature débridée, magnifique et érotique dont j'ai parlé un peu plus haut (vos affirmations, vous vous souvenez ?), les autres ne pourront faire autrement que de vous voir ainsi, eux aussi.
J'ai entendu plus d'un homme me dire qu'une femme plantureuse aux traits quelconques qui parlerait, s'habillerait et agirait comme si elle était l'être le plus sensuel au monde les séduirait bien davantage qu'une beauté digne des plus grands podiums qui s'inquiéterait sans cesse de son apparence et avec qui, par ailleurs, on ne s'amuserait pas tant que cela. Je ne veux pas dire par là que vous devez vous promener à moitié nue ni porter vos charmes en bandoulière pour vous faire remarquer. Je parle ici de votre dimension divine, pas de votre potentiel d'aguicheuse.
Mais ne me croyez pas sur parole. Vérifiez par vous-même en faisant ce petit test amusant : songez à une actrice ou même à un personnage de roman que vous aimez particulièrement et qui a une dimension érotique. Puis, le temps d'une après-midi ou d'une soirée, mettez-vous dans sa peau : marchez comme elle, parlez comme elle, pensez comme elle. Vous pourriez même essayer de vous habiller un peu comme elle, juste pour vous aider à entretenir l'illusion. Vaquez à vos occupations habituelles, sortez dîner en ville ou allez simplement vous promener. Observez la réaction des gens à qui vous vous adressez (ou simplement que vous croisez dans la rue). Il se peut que vous vous surpreniez vous-même...

(...)

Extrait tiré du livre du Dr Christiane Northrup, Les plaisirs secrets de la ménopause, MAMA Éditions, 2019.


NOS SUGGESTIONSArticles