Quelle médecine demain ?

L’analyse des pratiques de santé montre qu’une vaste majorité de nos contemporains s’adressent, en complément à la biomédecine, à des thérapies non-scientifiques pour leurs besoins de santé. Ces pratiques alternatives ont comme particularité de reposer sur un paradigme immatériel et donc symbolique, et de prendre en compte la dimension existentielle de la maladie.

Dans quelle mesure ces pratiques sont-elles utiles ? Comment comprendre l’engouement actuel en leur faveur ? Quels sont les repères et les limites éthiques à leur usage ? Comment coexistent-elles avec la pratique médicale ? Rencontre avec un anthropologue de la santé : Jean-Dominique Michel.
Revivre l'événement
En vidéo

En podcast

Quelle médecine demain ?

Télécharger la conférence en intégralité
Aller sur la fiche du podcast
  • À propos de l'évènement
  • À propos de l'intervenant
  • À propos du co-organisateur
  • À propos du partenaire
À propos de l'évènement
« Le modèle de compréhension du corps tel qu'il existe en médecine académique est un modèle élaboré au XIXème siècle qui apparaît aujourd’hui épistémologiquement insuffisant et sans doute dépassé », déclare Jean-Dominique Michel. Cet anthropologue de la santé pose la question : le corps humain, tel qu’il est étudié et traité par la médecine actuelle, existe-t-il réellement ? L’homme est-il une simple mécanique que l’on peut réparer avec une technologie et un éventail chimique sans cesse en progrès ? Ces questions sont primordiales au moment où les médecines alternatives sont de plus en plus accessibles aux patients. Du fait de l’irréductible différence dans les épistémologies qui fondent médecine conventionnelle et médecines alternatives, ces univers auraient tendance à s’affronter, alors que l’observation des trajectoires des patients montre qu’ils ont plutôt tendance à les combiner, mettant à profit ce que chacune de ces approches peut avoir d’utile. La maladie est une expérience de vie qui pose question à celui qui la vit autant qu’à celui qui la traite. Savez-vous par exemple que les qualités humaines d'un médecin influencent l'effet des remèdes qu'il prescrit ? Les approches alternatives de santé, qu’elles reposent sur des systèmes de croyances séculaires ou récents, proposent des perspectives au patient, ainsi que des ressources, pour cheminer à travers cette expérience.

Si leurs modalités d’action échappent pour l’instant en grande partie à ce que la science peut formaliser, nous commençons à avoir des masses de données convaincantes quant à leur utilité empirique. Qu’est-ce qui nous soigne lorsque nous guérissons ? Jean-Dominique Michel nous fera découvrir ces pistes préfigurant une dimension plus large de l’être humain. Un être fait de chair, d’os et de sang, mais aussi d’émotions, de symboles, de pensées, d’énergie, et d’information. La reconnaissance de l’importance de ces dimensions est un enjeu principal au regard de nos besoins de santé, qui peut ouvrir à une coexistence intelligente des pratiques de soins. Quelle médecine pour demain ? Sans aucun doute celle qui saura concilier médecine conventionnelle et approches alternatives. A quelle échéance ? Comment s’y prendre ?
À propos de l'intervenant
photo de Jean-Dominique Michel
Jean-Dominique Michel
Anthropologue de la santé

Jean-Dominique Michel, anthropologue de la santé, a œuvré pendant vingt ans comme expert en santé publique. Ayant exploré de nombreuses pratiques de soins en Occident et à travers le monde, il travaille aujourd’hui également comme thérapeute et formateur, et enseigne dans différents programmes universitaires et de hautes écoles.
Vous aimerez aussi ces articles